Ituri : situation sécuritaire sombre à Bangole

La coordination de la nouvelle société civile congolaise en chefferie des Babila-Babombi en territoire de Mambasa dans la province de l’Ituri dresse un tableau sombre sur la situation socio-sécuritaire dans le groupement de Bangole. Son coordonnateur, Mendela Musa Moïse a, dans un message, indiqué que depuis les attaques des ADF à Makumo en décembre dernier, les corps des victimes continuent d’être découverts.

Et depuis mi-décembre, ces terroristes opèrent dans plusieurs villages autour de Makumo et causeraient plusieurs victimes difficile à identifier surtout que ces endroits sont inaccessibles, se plait Mandela Musa.

Cette situation a occasionné le déplacement plusieurs habitants en majorité des agriculteurs qui se retrouvent à Mambau, Kawame et environs sans aucune aide.

La nouvelle société civile qui craint la flambée du prix des denrées alimentaires dans les milieux d’accueil des déplacés, appelle ainsi aux autorités militaires à mener des opérations pour traquer ces rebelles dans les brousses environnant Biakato et Makumo.

« Nous enregistrons plusieurs corps depuis que l’ADF est en train de circuler dans cette partie du territoire de Mambasa. Les gens se déplacent ; les champs sont abandonnés », a-t-il regretté.

Ladite structure citoyenne se réserve de droit d’appeler la population à des actions des masses si rien n’est fait dans ce sens de la part des autorités militaires.

Stanley Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.