Beni-Kanbay : plus de 20 prisonniers s’évadent des mains des ravisseurs et regagnent le cachot

La prison de Beni-Kangbay a été attaquée le matin de ce mardi 20 octobre 2020. Une évasion spectaculaire des détenus en est la conséquence la plus grave. La journée de ce mardi, les services de sécurité ont concentré à retrouver les fugitifs.

Sur plus de 1 400 détenus, au moins 1 337 ont pris le large contre 110 qui sont restés.

« Nous sommes de l’armée loyaliste. Nous ne pouvons pas suivre les rebelles. Ils ont ouvert toutes les portes au moyen d’un matériel connecté à un générateur qu’ils ont allumé. Ils ont alors fait appel à tout le monde », relate ce prisonnier volontaire recontré en la prison de Kangbay.

Le maire attribue cette attaque aux assaillants ADF. Bakwanamaha Modeste déplore le fait beaucoup de détenus poursuivis pour des faits graves ont pris le large.

« 110 sont restés, une vingtaine est déjà retournée et d’autres sont en train de revenir, je sais. Ceux qui sont retournés disent avoir échappé de justesse des mains des ravisseurs. Un prisonnier a pris les balles la nuit », mentionne le maire.

Cette évasion spectaculaire désole le député Jean Paul Paluku, député provincial élu de Beni. Il promet de suivre de près la situation en sa qualité de  parlementaire pour que la population soit éclairée.

Depuis la matinée de ce mardi, toutes les barrières de la ville sont gardées par les forces de sécurité qui soumettent les passants à un contrôle des pièces d’identité.

Siku Provinces Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.