Butembo-Beni : Mgr Sikuli publie un communiqué pastoral sur la célébration de trois années spéciales en 2021

Le diocèse de Butembo-Beni est en rude épreuve de vivre 7 ans des massacres injustifiés de la population à Beni dans une indifférence de plus en plus révoltante de la part du monde. Ce sont les propos choisis par Monseigneur l’Evêque pour amorcer son communiqué pastoral portant sur la célébration de trois années spéciales en 2021 au sein de l’Eglise Universelle. Ce document a été rendu public ce jeudi 18 mars 2021.

Le communiqué épiscopal vient après la lettre pastorale du 13 mars portant ouverture de l’année Saint Joseph au diocèse de Butembo-Beni. Dans tous les deux documents, l’Ordinaire du lieu note que malgré les épreuves des massacres, pandémie à Covid-19 et épidémie à Virus Ebola, l’année 2021 restera pour l’Eglise, une année particulièrement riche de grâce et de sens. Cette richesse tient au fait que le Pape a proclamé trois années spéciales pour 2021 : l’année LAUDATO SI, l’année de la Famille AMORIS LAETITIA et l’Année Saint Joseph.

A propos de l’année LAUDATO SI, Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech circonscrit que le but visé par la célébration de cette année consiste en l’invitation urgente du Pape à chacun pour prendre soin de l’environnement qu’il appelle Maison commune et de « nos frères et sœurs les plus fragiles ».

Au sujet de l’année Famille AMORIS LAETITIA, l’Evêque de Butembo-Beni mentionne que son lancement a lieu ce 19 mars 2021 en la solennité de Saint Joseph, Epoux de Marie, 5 ans après la publication de l’exhortation apostolique post-synodale sur la joie et la beauté de l’amour familial fondé sur la présence de la Sainte Famille de Nazareth. Monseigneur Sikuli réitère les trois mots-clés pour une bonne vie en couple et en famille. Ce sont les « s’il te plaît », « merci » et « pardon ». Il mentionne que l’Eglise se lance les défis d’accompagner les couples et les familles au cours de cette année Saint Joseph sur 12 axes à savoir : renforcer la préparation au mariage, renforcer l’accompagnement des époux, accompagner l’éducation des enfants, prendre conscience de la beauté et des difficultés de la vie familiale, intensifier l’accompagnement des couples en crise, intégrer les couples mariés dans les organisations diocésaines et paroissiales, promouvoir la vocation missionnaire, développer une pastorale des personnes âgées, muscler la pastorale des jeunes, annoncer la 10e rencontre mondiale des familles qui aura lieu à Rome en 2022, accompagner les familles blessées et approfondir AMORIS LAETITIA.

Enfin, s’agissant de l’année Saint Joseph, Monseigneur l’Evêque annonce qu’elle a lieu à l’occasion du 150e anniversaire de Saint Joseph comme Patron de l’Eglise Universelle. « Cette année spéciale nous offre l’occasion de redécouvrir la figure du père putatif de Jésus, Notre Seigneur et Notre Rédempteur… Joseph nous enseigne qu’avoir la Foi en Dieu comprend également le fait de croire qu’Il peut agir à travers nos peurs, nos fragilités, nos faiblesses. Vivons cette année en pratiquant les œuvres de miséricorde, en priant le chapelet en famille, en confiant notre travail à saint Joseph », exhorte le Pasteur de l’Eglise de Butembo-Beni. Et d’ajouter : « Je vous encourage tous et toutes à vivre avec Saint Joseph, Epoux de Marie, ces temps difficiles que traverse notre diocèse, notamment les massacres de Beni, qui n’ont que trop duré, la pandémie de Covid-19 et le 12e épisode de la Maladie à Virus Ebola. De ce fait, je nous invite tous à maximiser nos efforts pour que cessent tous ces fléaux qui défigurent en nous l’homme, créé à l’image et à la ressemblance de Dieu ».

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *