Nord-Kivu : un militaire tué dans un accrochage avec des présumés maï-maï sur le lac Edouard

Un militaire FARDC de la force navale est mort dans un accrochage avec des présumés combattants maï-maï la nuit de mardi 30 à mercredi 31 mars 2021. Cette attaque a vécu à hauteur de Talihya sur le lac Edouard.

Les sources de la Fédération des Comités de Pêcheurs Individuels du lac Edouard, FECOPEILE, renseignent cette patrouille de la force navale avait heurté des combattants mai-mai qui accompagnaient des pêcheurs clandestins sur le lac Edouard.  Il s’est ensuivi un échange des tirs à l’issue duquel deux militaires FARDC de la force navale ont été blessés par balles.

Nos sources renseignent que les deux blessés ont été acheminés au centre de santé de référence de Vitshumbi pour les soins. Une source hospitalière à Vitshumbi affirme avoir reçu les deux militaires blessés. Ces sources ajoutent qu’un de ces militaires a succombé à ses blessures tôt ce mercredi matin.

Le fonctionnaire délégué du gouverneur à Vitshumbi confirme cet incident. Selon  Katembo Mutahinga Delphin, ces présumés combattants mai-mai et les pêcheurs qu’ils accompagnaient étaient à bord d’une pirogue et trois pirouettes. Ils avaient alors tendu une embuscade à la patrouille des éléments de la force navale provoquant ainsi cet échange des tirs qui tout de suite a fait les deux militaires blessés dont un grave.

Notre source confie également qu’un pêcheur clandestin a été  arrêté lors de cet échange des tirs. Il est détenu à l’Etat-major de la force navale à Vitshumbi. « Il pourra éclairer la lanterne des enquêteurs sur l’identité des assaillants », confie Katembo Mutahinga Delphin.

Quant au bilan coté assaillants, rien n’a été signalé pour l’instant. Mais certaines sources parlent des morts parmi ces pêcheurs clandestins et les combattants mai-mai.

Faustin Tawite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *