Meurtre de Sheik Ali Amin à Beni : la communauté musulmane dépose une plainte contre inconnu à l’auditorat militaire

La communauté musulmane de Beni a déposé une plainte contre inconnu à l’auditorat militaire de garnison de Beni-Butembo, ce lundi 3 mai 2021. De vive voix, elle exige des enquêtes sérieuses afin de retrouver les auteurs du meurtre par balles samedi 01ier mai dernier de Sheik Ali Amin en pleine prière vespérale dans la mosquée Al Jamia de Beni  Mupanda.

Les musulmans ont également dénoncé, à travers une marche pacifique, une campagne de stigmatisation en collant les massacres des populations civiles dans la région de Beni leurs peaux.

« Vous avez la charge de nous chercher ces criminels, afin que justice soit rendue. Le contenu de ce document voudrait aussi à ce que le musulman ne soit pas traité d’ennemi. Comment espérez-vous nous gérer si dans moins de 24 heures nous pouvons perdre deux fidèles, et pas les moindres ? Un militaire FARDC que nous avons enterré et le responsable de la communauté », lance Maître Jojo Sangala, avocat conseil de la communauté musulmane.

Le substitut de l’auditeur de garnison de Beni-Butembo  a  aussitôt accusé réception de cette plainte. Lieutenant Hubert Kabandani a rassuré à la communauté musulmane que les enquêtes autour de ce meurtre avaient été ouvertes aussitôt que le forfait avait été commis.

« Lorsqu’on commence l’enquête, on ne va pas en faire une publicité. Ce que vous avez fait, c’est nous donner certains éléments qui vont compléter ce que nous avons commencé à faire. Je vous rassure que la justice n’a jamais traité la communauté musulmane comme ennemie », a-t-il apaisé.

L’autorité urbaine a également reçu la copie de cette plainte. L’enquete en question est supposé éclairer l’opinion pour savoir qui a tué Sheik Ali Amin, le soir de samedi en pleine prière à la mosquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *