Beni-L’armée persiste et signe : « Tous les militaires sans affectation doivent aller au camp de Mambango » 

Le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 dans le Grand-Nord persiste au sujet des éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) en situation irrégulière. Au cours d’un entretien téléphonique avec RADIOMOTO.NET mercredi 21 juillet, le lieutenant Anthony Mwalushay rappelle que tous les militaires résidant dans la ville de Beni doivent aller au camp militaire de Mambango.

A en croire ce porte-parole de l’Armée, ce message est un ordre qui doit être exécuté par tous les militaires se trouvant à Beni mais sans affectation. Antony Mwalushay insiste que cet ordre du commandement des Opération Sokola 1 doit être simplement appliqué.

« Ils doivent quitter la ville. C’est un message et les militaires exécutent. Il n’y a pas à discuter, il n’y a pas une philosophie là-dessus. La discipline c’est la mère des armées. Ceux qui sont sur la ville doivent revenir au camp », insiste-t-il.

Lundi 12 juillet dernier, l’armée a annoncé l’arrestation des militaires en séjour irrégulier à Beni. Il s’adressait ainsi aux militaires congolais déployés dans les opérations dans cette région. Selon le lieutenant Antony Mwalushay, tous ceux qui ne suivront pas ce mot d’ordre seront arrêtés et mis à la disposition de la justice militaire.

Le secteur opérationnel Sokola 1 a lancé cet appel après l’arrestation d’une dizaine de militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) en situation irrégulière au cours de l’opération de bouclage mixte FARDC-PNC du dimanche 11 juillet.

Le lieutenant Antony Mwalushay indique toutefois qu’une exception est faite pour les officiers et autres militaires qui travaillent dans la ville de Beni et aussi dans le secteur opérationnel Sokola 1.

Janvier Kombi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *