Butembo : La société civile de Mususa préoccupée par la résurgence des cas d’insécurité

La société civile, forces vives noyau de la commune Mususa se montre préoccupée par la résurgence des cas d’insécurité au quartier Kitulu. Dans cette entité, des opérants nocturnes ont dévalisé des maisons jusque dans la nuit de mardi 20 à mercredi 21 juillet 2021.

Outre le pillage des biens, les semeurs de troubles ont torturé des habitants.

« Ces incursions s’ajoutent à d’autres déplorées depuis au moins une semaine », dénonce le président de la société civile noyau de Mususa.

En reprenant les propos du chef du quartier Kitulu à ce même sujet, Maitre Moise Ndekeyonge impute cette insécurité à l’infiltration des bandits dans son quartier. Il estime également que ces bandits auraient la facilité d’opérer puisque le nombre des éléments de l’ordre qui puissent intervenir est insuffisant au quartier Kitulu. D’où son plaidoyer au Commandant-ville de la PNC/Butembo d’augmenter l’effectif des policiers au quartier Kitulu lors des patrouilles afin de sécuriser les personnes et leurs biens.

« Nous sommes en train d’aller dans la vingtaine de maisons cambriolées. C’est vraiment un défi. Et là donc, nous lançons un appel à l’autorité urbaine et policière de s’impliquer rapidement et sérieusement dans cette question en répondant par exemple à la réponse du chef de quartier qui veut qu’on puisse augmenter le nombre de policiers », a-t-il plaidé se confiant mercredi 21 juillet 2021, à Radio Moto Butembo-Beni.

Le cri d’alarme est le même aux quartiers Vutsundo dans la commune Kimemi, Mutiri dans la commune Vulamba et dans d’autres quartiers à travers la ville de Butembo où les porteurs d’armes opèrent sans souci ces dernières semaines.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *