Attentat terroriste dans l’Est : Beni, Butembo et Goma sous couvre-feu dès ce lundi

Les villes de Beni, Butembo et Goma sont placées sous un couvre-feu dès ce lundi 27 décembre 2021. La décision est du gouverneur militaire du Nord-Kivu. Elle est motivée par la protection des habitants contre des éventuelles attaques à la bombe et toute autre forme d’insécurité.

D’après le Général Constant Ndima, qui a communiqué cette mesure lors d’un programme télévisé à la RTNC le dimanche 26 décembre 2021, le couvre-feu de sécurité démarre en ville de Beni à partir de 19h. La même mesure sera d’application dans les villes de Butembo et Goma dès 20h à dater de ce lundi.

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu précise que les services de sécurité effectueront, chaque jour, des patrouilles sectorielles, des patrouilles et d’autres opérations sécuritaires dans toutes les entités de la province afin d’appréhender des cas de menaces sécuritaires, tel que celui de l’explosion d’un kamikaze samedi à Beni-ville.

En ville commerciale de Butembo par exemple, les réactions des habitants sont diverses quant à ce. Les uns pensent que cette mesure va empirer les choses alors que les autres parlent d’une décision salutaire de manière épargner la population aux éventuelles attaques à la bombe.

« Dans le contexte actuel du terrorisme que nous subissons, il est important que les services de sécurité puissent prendre des mesures concrètes pour pouvoir éradiquer cette situation. C’est important ce couvre-feu dans nos régions de Beni et Butembo (…). A propos de la mesure prise par le gouverneur c’est ne pas une décision qui peut apporter des bonnes choses je crois. Nous sommes de très loin, nous travaillons au centre-ville et la situation ne nous permet pas de trouver le transport. Et puis, quitter ici et arrivé loin à 20h, je ne crois pas si ça peut marcher (…). Ça nous a mis dans la situation d’empara. Nous ne savons pas si cette situation de couvre-feu va mettre fin au problème (insécurité, Ndlr) », estiment-ils.

Pour rappel, au moins 8 personnes sont mortes dans un attentat terroriste à l’entrée du restau-bar INBOX dans la ville de Beni. Il s’est agi d’un kamikaze qui s’est fait exploser. L’on y a également dénombré une dizaine de blessés. Le gouverneur du Nord-Kivu a qualifié cette explosion d’une tentation de l’ennemi à décourager la population qui soutient les efforts de sécurité dans la région de Beni.

Patrick Kalungwana et Rosette Kamukehere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.