RDC-Kinshasa: l’archevêché suggère à Félix TSHISEKEDI de collaborer avec ses anciens compagnons de l’opposition

L’archevêque de Kinshasa suggère au président de la République de travailler en collaboration avec ses anciens compagnons de l’opposition. Il a lancé cet appel au cours d’une interview publiée ce mercredi 3 juillet 2019 par la Radio Vatican.

Monseigneur Fridolin Ambongo Besungu estime que l’apport de l’opposition servirait d’équilibre à Félix Tshisekedi dans la coalition avec le Front Commun pour le Congo, FCC.

« Vu la délicatesse de sa situation actuelle, il a tout intérêt à travailler avec ses collaborateurs d’hier, de l’opposition qui sont encore là. Il commettrait une grosse erreur s’il tourne le dos à ses anciens alliés de l’opposition, parce que ça va le fragiliser vis-à-vis de ses collaborateurs au sein du pouvoir, le FCC », a déclaré l’archevêque de Kinshasa.

En outre, il a affirmé que le régime de Joseph Kabila contrôle encore le levier du pouvoir dont les services de sécurité et la Cour constitutionnelle.

« L’actuel président n’a pas toute la coudée franche pour mettre en application sa politique. L’ancien régime contrôle encore l’essentiel du levier du pouvoir. En commençant par les deux chambres du parlement, la CENI, la Cour constitutionnelle, le service secret. C’est pour ça qu’on se demande de savoir ce qui reste au nouveau président », a indiqué Monseigneur Fridolin Ambongo Besungu.

Sortir le bien du mal ?

Pour lui, l’influence du camp de Joseph Kabila sur l’actuel pouvoir s’explique par des conditions dans lesquelles Félix Tshisekedi a été porté à la tête du pays.

« La situation est préoccupante. Vous savez tous de quelle manière l’actuel pouvoir est né. L’actuel pourvoir est né dans le contexte que nous connaissons et que nous avions dénoncé : dans le déni de la vérité. Mais nous nous sommes dits, nous comme pasteurs, on ne s’accroche pas à l’histoire. Parce que même du mal peut sortir le bien. Nous prenons ce pouvoir tel qu’il est là et voir comment on peut tirer le meilleur pour le peuple de Dieu avec ceux qui sont aux affaires », a ajouté l’archevêque métropolitain de Kinshasa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *