Ituri : le peuple Nyali préoccupé par la recrudescence de l’insécurité dans le secteur des Banyali-Kilo

La communauté Akongo regroupant les peuples Nyali à Mungwalu se dit être préoccupée de la recrudescence de l’insécurité dans le secteur des Banyali-Kilo. Le président de cette communauté s’est confié à la presse mercredi 12 août 2020.

Banguneni Gbalande, président de cette structure, juge d’inefficace l’intervention des FARDC et de la PNC, dans le secteur des Banyali-Kilo, puisque, analyse-t-il, les miliciens présumés de la CODECO continuent à faire rage au grand-dam de la population.

A l’occasion de son discours à la presse datant de ce mercredi, Banguneni Gbalande dénonce que les assaillants de la CODECO ont tué  sans souci une vingtaine de personnes.

« L’ennemi frappe partout, sauf ces entités précitées. L’armée, la police frappées… ces gens arrivent juste pour comptabiliser les cadavres. Pour juste voir le bilan dans les entités. C’est ça le travail de l’armée ici. L’ennemi a frappé par exemple à Mayolo lundi, mardi, mercredi, jeudi… », s’est-il désolé en revenant sur la dernière attaque ayant fait 23 victimes.

Le porte-parole des FARDC en Ituri ne s’est pas encore prononcé quant à ce bilan dressé par la communauté Akongo regroupant les peuples Nyali à Mungwalu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.