Rutshuru : la prise en otage d’un enseignant paralyse les activités scolaires à Katwiguru

Une paralysie des activités a vécu, lundi 14 décembre 2020, dans tous les établissements scolaires de Katwiguru.  C’est un village situé à plus de 25 km de Kiwanja sur la route Ishasha en groupement de Binza dans le territoire de Rutshuru. Les élèves et enseignants réclament la libération d’un enseignant de l’Ecole Primaire Katwiguru kidnappé depuis la nuit de vendredi 11 décembre 2020. 

Un peu plus de sept écoles primaires et secondaires de Katwiguru étaient désertes ce lundi. Selon Samy Rwampiri, président du Conseil Local de le Jeunesse en groupement de Binza, les élèves et enseignants de ces établissements scolaires  dénoncent la captivité en brousse d’un enseignant de l’école Katwiguru depuis vendredi.

Selon cette source, ces élèves accompagnés de leurs enseignants ont déposé ce lundi matin un mémorandum au responsable militaire en place à Katwiguru et au chef de groupement de Binza annonçant l’arrêt des activités jusqu’à la libération de cet enseignant.

Pour sa part, Dunia Kanane, chef de la Sous-division de l’enseignement primaire, secondaire et technique Rutshuru 4 confirme cet arrêt des activités scolaires à Katwiguru, sans savoir pour l’instant combien d’écoles ont décidé d’arrêter les acticités ce lundi du fait de l’enlèvement de cet enseignant.

Le chef de groupement de Binza affirme avoir reçu ce lundi à son bureau de travail ces élèves et enseignants de Katwiguru. « Ils ont déposé leur mémorandum conditionnant la reprise des activités scolaires par  la libération de cet enseignant », dit-il.

Par ailleurs, contrairement à ce qu’il affirmait samedi, Jérôme Nyamuhanzi indique que cinq autres personnes sont en captivité en brousse. Elles avaient été enlevées en même temps que cet enseignant de l’EP Katwiguru. Et le président du Conseil Local de la Jeunesse de Binza indique que les ravisseurs exigent une rançon pour libérer les six personnes.

Faustin Tawite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.