Beni : l’administrateur militaire à Bashu pour “impulser les forces de l’ordre à assurer la sécurité”

Des coups de balle ont été entendus à Kahondo-Muvulya en chefferie des Bashu du territoire de Beni, ce mercredi 22 septembre. Des militaires FARDC ont fait face aux présumés miliciens Maï-Maï dans cette entité. L’administrateur militaire de Beni s’est rendu sur place pour impulser les forces de l’ordre à assurer le contrôle de cette entité.

Selon des sources concordantes, de présumés Maï-Maï causaient la terreur dans ce milieu. Saisis, les militaires FARDC se sont déployés sur le lieu pour ré-imposer le calme. Cela a été fait sur fond du crépitement des balles. Situation qui a été à la base du crépitement des balles dans la contrée.

« Que la population n’ait pas peur. Son Armée fait son travail. Il y a des tracasseurs ici, ce sont ces Maï-Maï qui ne font rien. Ils sont là seulement pour tracasser la population. Ils ne mangent pas de feuilles de manioc. Ceux-ci préfèrent seulement la viande de bœuf et de chèvre. Ils tracassent la population au lieu de la libérer », a déclaré le Colonel Ehuta Omeonga Charles.

Aucune perte en vies humaines n’a été enregistrée. Entre temps, Eugène Machozi, Chef de groupement Kasongwere, exprime sa compassion à sa population. La population de son groupement qui a déjà pris fuite suite à la situation d’insécurité de ce mercredi 22 septembre 2021 à Muvulya-Kahondo.

Matthieu Katsuva

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.