RDC : Mgr Sikuli dévoile le contenu de son échange avec le Président Tshisekedi lors de l’audience du samedi 13 novembre 2021

L’Evêque de Butembo affirme avoir tout dit au Président Tshisekedi à propos de l’état de siège en cours au Nord-Kivu et Ituri. Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech a rencontré le Commandant suprême des FARDC le samedi 13 novembre 2021 au Palais de la Nation pour lui expliquer la réalité de cette mesure exceptionnelle.

L’Ordinaire du lieu a commenté publiquement pour la première fois cette audience au cours de la 3e messe des jeunes qu’il a dite ce dimanche 5 décembre 2021 en l’église paroissiale de Oïcha.

« … Lui dire tout ce que nous vivons dans cet Etat de siège, le Président Félix Antoine a promis qu’il va voir dans quelle mesure agir parce que comme il l’a déjà dit à tout le monde, qu’il est prêt à sacrifier sa vie pour la cause de la paix ici chez nous. Je lui ai rappelé ça pour lui dire que les habitants savent tout ça. Ce qu’ils attendent. Votre promesse doit être réalisée », a lancé l’ordinaire du lieu.

Pourquoi le Président Tshisekedi promet sans réaliser ?

Cette question a toujours préoccupé aussi l’Evêque de Butembo-Beni qui vient de rencontrer en trois reprises le Chef de l’Etat qui donne les mêmes promesses. Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech finit par conclure que certains collaborateurs du Commandant Suprême des FARDC ne lui facilitent pas la tâche.

« Nous le croyons, en tout cas, parce que ça ne suffit pas que le Président travaille avec plusieurs personnes, peut-être même des gens dont il ne connait pas l’origine, il ne sait pas ce qu’ils font et s’ils travaillent comme il le faut. A son niveau, il a dit qu’il pourra faire de son mieux pour que la paix revienne chez nous », a-t-il rassuré.

Le face-à-face entre Monseigneur Sikuli et le Président Tshisekedi avait connu la participation de quelques notables du Nord-Kivu dont Antipas Mbusa Nyamwisi. Après avoir rencontré le Président Tshisekedi, l’Evêque de Butembo-Beni a expliqué la même réalité de l’état de siège aux Archevêques et Evêques, membres du Comité permanent de la CENCO. A leur tour, ces Prélats ont recommandé au Président de la République entre autres la requalification de l’état de siège. Cette mesure exceptionnelle est en vigueur au Nord-Kivu et en Ituri depuis le 6 mai 2021. Elle est renforcée ces jours-ci par les opérations USHUJAA de l’Armée de la RDC et celle de l’Ouganda depuis le 30 novembre 2021.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.