Nord-Kivu : 3 jeunes arrêtés pour avoir jeté des cailloux aux engins de la MONUSCO à Kasindi

Au total, 3 de 5 jeunes de Kasindi (Nord-Kivu) qui avaient été arrêtés sous prétexte qu’ils jettent des cailloux aux engins de la mission onusienne, jeudi 02 décembre dernier, restent détenus par les forces de sécurité à Beni ville.

Ces habitants contestaient le passage des véhicules de la MONUSCO de part et d’autre de la frontière Congolo-Ougandaise. Selon l’acteur de la société civile locale Jade Butsapu qui alerte en premier une semaine après, 2 autres habitants dépouillés de leur somme d’argent avaient été libérés le même jour. Pour les 3 autres, cet acteur de la société civile locale parle des innocents car arrêtés dans les boutiques. Il demande leur la libération sans condition en faveur du mariage civilo-militaire

« Ces gens étaient arrêtés dans leurs boutiques. Ce que nous regrettons vraiment c’est que l’un avait 1.200 dollars. Grace à cela on l’avait laissé au niveau de la salle du royaume des témoins… En tout cas, ils étaient arrêtés illégalement. Nous demandons à la société civile, à la jeunesse d’aller sauver ces gens puisque vraiment, ils sont innocents. Il est mieux de libérer ces gens sans conditions afin de cimenter cette relation que nous avons avec notre armée », a-t-il plaidé.

Même point de vue de Joël Kithausa premier vice-président du conseil local de la jeunesse en groupement Basongora. Celui-ci veut l’intervention de l’administrateur de Beni qui séjourne dans cette partie du territoire de Beni. Interrogé à ce sujet par notre rédaction, l’administrateur militaire du territoire de Beni, Colonel Ehuta Omeonga Charles a fait savoir qu’il n’est pas informé de cette arrestation des jeunes de Kasindi. En dépit, il rassure qu’il va s’investir une fois saisi du dossier.

Lors de son passage au poste frontalier de Kasindi, l’administrateur du territoire de Beni a appelé la population de Kasindi à éviter de s’attaquer aux véhicules de la MONUSCO, un partenaire de la RDC.

Héritier Ndunda

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.