Beni : le village de Butungera devenu désert suite à l’insécurité

Le chef-lieu de la chefferie des Bashu est devenu désert depuis les attaques miliciennes en répétition qui visent les agents des services de sécurité. Ce samedi 11 décembre 2021, Radio Moto Butembo-Beni a été dans le village de Butungera, situé à environ 5 kilomètres à l’Est de la ville de Butembo pour s’imprégner de la vie actuelle dans cette partie du territoire de Beni.

Les services étatiques au niveau de la chefferie des Bashu et les activités scolaires et sociales restent paralysées depuis la première attaque datant de la nuit de mardi 07 au mercredi 08 décembre 2021. Celle-ci avait visé les policiers commis au poste de la police au niveau du chef-lieu de la chefferie des Bashu.

Ici, deux policiers avaient été poignardés et leurs armes ravies par les miliciens. En voulant prévenir le danger, les militaires avaient été déployés sur terrain le même mercredi. La nuit de mercredi 08 au jeudi 9 décembre 2021, les miliciens avaient encore attaqué les éléments de l’ordre qui venaient d’être déployés sur terrain. Cette situation est venue amplifier la peur dans le ventre de la population.

Un jour après, soit la nuit de vendredi à samedi 11decembre, des coups de feu ont encore retenti à Butungera. Des sources contactées sur terrain informent que les services de sécurité s’activaient à prévenir une éventuelle attaque rebelle. La résurgence de ces cas d’insécurité inquiète plus d’un habitant.

Selon des sources concordantes, environ 15 armes viennent d’être ravies des mains des FARDC ou de la PNC par des assaillants, en l’espace estimé de 4 mois en chefferie des Bashu.

Gerkas Mathe & Sifa Tayivisa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.