Kasindi : des habitants crèvent des pneus des véhicules d’immatriculation ougandaise !

Des habitants de Kasindi en territoire de Beni (Nord-Kivu) se sont attaqués aux véhicules d’immatriculation ougandaise ce mercredi 29 décembre 2021. Les manifestants dont plusieurs jeunes ont bloqué ces engins crevant leurs pneus. Ils disent être indignés du blocage en Ouganda, des véhicules transportant des marchandises destinées à la RDC.

La tension a été vive sur la route nationale n°4 en cité de Kasindi face à cette situation. Des jeunes ont brulé des pneus pour exiger la reprise du flux commercial entre la République de l’Ouganda et celle de la RDC.

La société civile locale a mobilisé les habitants dans cette action afin de réclamer « le passage aux véhicules des congolais qui transportent les marchandises » mais qui se trouvent bloqués en Ouganda depuis plus de 2 semaines.

« Nous avons bloqué les véhicules portant immatriculation ougandaise et nous allons élargir cette mesure aux véhicules portant des immatriculations des pays étrangers. Notamment Kenya, Ouganda. Les véhicules portant immatriculation congolaise ne seront pas épargnés. Tous les véhicules en transit qui traversent la frontière de part et d’autre, seront bloqués pour aboutir à une solution, en laissant libre passage aux congolais en provenance de la Tanzanie et du Kenya qui apportent des poissons et d’autres marchandises en RDC. Pour aujourd’hui, nous étions en train de crever les pneus et placer des barricades pour empêcher les véhicules de progresser malgré vers la barrière », a déclaré Kapepyangali Zèbre, président de la société civile du groupement Basongora.

Un chauffeur victime de cette situation, en provenance de l’Ouganda pour la RDC, plaide pour l’implication de la diplomatie entre les deux pays afin d’éviter la dégradation du tissu économique.

« Nous pensons que la diplomatie entre ces deux pays peut apporter une solution. En tout cas, les chauffeurs ne savent pas la situation des vendeurs des poissons. C’est important qu’une délégation congolaise parte en Ouganda pour aller décanter la situation au nom de la paix », a-t-il suggéré.

Il convient de préciser que la société civile locale promet de poursuivre avec les mêmes actions ce jeudi 30 décembre 2021.

Héritier Ndunda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.