Frais de participation à l’Exetat 2022 au Nord-Kivu : une ONGDH dénonce la hausse vertigineuse et inhumaine

L’organisation des Droits de l’Homme, Bonne Gouvernance et Développement dénonce une hausse à la fois « vertigineuse et inhumaine » des frais de participation à l’Examen d’Etat session 2022 au Nord-Kivu.

Selon le Coordonnateur National de cette ONGDH, le Gouverneur n’a pas tenu compte  de l’exposé de motif  qu’il a placé dans son arrêté. « 121.000 Francs Congolais par candidat pour la participation à l’Exetat est un gros caillou sur la tête des Parents », se plaint Angelus Kavuthirwaki.

L’ONGDH Bonne Gouvernance et Développement invite les Députés Nationaux élus du Nord-Kivu à saisir la Cour Administrative pour annulation de cet arrêté qui ne tient pas compte de la précarité de la situation socio-économique que traverse la majorité de parents d’élèves dans la province.

« Lorsque le Gouverneur fixe les frais qu’on n’a jamais eu depuis même l’époque de Mobutu (Une époque dictatoriale, Ndlr), c’est anormal. Le Gouverneur devrait revenir à la raison et comprendre que lorsqu’il a fixé le cout en tenant compte de Goma, il n’a pas tenu compte des autres entités de la province du Nord-Kivu », a-t-il insinué.

Pour rappel, les frais de participation à l’Exetat session 2022 affichent une majoration d’au moins 30.000 Francs Congolais comparativement à la session dernière.

Siku Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.