RDC : « Le rappel au bercail des soldats ukrainiens est une décision responsable d’un pays qui se respecte » (Edgar Mateso)

Pour la société civile du Nord-Kivu, le rappel au bercail de tous les soldats ukrainiens au sein de la MONUSCO est une décision responsable d’un pays qui se respecte. Le premier vice-président de la structure citoyenne argumente que le président ukrainien Volodmir Zelensky n’a pas de choix que d’appeler les filles et fils de l’Ukraine pour défendre leur pays menacé par la Russie.

Dans un entretien avec RADIOMOTO.NET ce jeudi 10 mars, Edgar Mateso, vice-président de la société civile du Nord-Kivu ne trouve pas d’inconvénients dans la décision du président ukrainien.

« Lorsque un pays est menacé comme l’Ukraine actuellement, chaque Etat responsable doit chercher à trouver ses fils qui doivent le défendre. Vous savez, personne ne peut défendre un pays plus que les fils propres de ce pays. Pour l’Ukraine par exemple, on ne peut pas réfléchir aller recruter des mercenaires ailleurs dès lors qu’on a des fils qui ont été formés et qui déployés ailleurs », argumente Edgar Mateso.

“Que la RDC tire des leçons”

Pour lui la décision ukrainienne à rapport avec les soldats ukrainiens doit être une leçon au gouvernement congolais. Edgar Mateso pense que les autorités congolaises doivent prendre conscience que la sécurité de la RDC n’est pas à abandonner entre les mains des étrangers.

« Nous devons renforcer notre capacité de nous défendre ; nous devons reformer nos militaires en fin qu’ils soient à mesure de faire face. Vous vous imaginez si chaque pays se retrouvait en guerre maintenant et qu’il se décide de retirer ses militaires dans les rangs soit de la Monusco, soit de l’UPDF… il faut qu’on soit en mesure de dire que nos militaires sont capables de faire face à toutes les menaces que nous sommes en train de connaitre », a-t-il ajouté.

Le Gouvernement de l’Ukraine a décidé de retirer son contingent militaire, y compris le personnel, les hélicoptères et l’équipement de la Mission de maintien de la paix des Nations Unies en RDC (MONUSCO).  L’annonce a été faite par la MONUSCO lors de la conférence de presse de mercredi 09 mars 2022 à Kinshasa. Ce contingent comprend environ 250 soldats.

Kakule Kilumbiro 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.