Ituri : sous la pression de la population, des troupes de la MONUSCO se retirent de Mambasa

La population a obtenu des autorités à partir de la ville de Bunia ( Ituri ), le retrait des troupes de la MONUSCO entrées à Mambasa depuis le soir de jeudi 12 mai 2022. Au moins 49 éléments du contingent Malawite n’ont fait que moins de 48 heures avant de repartir sur autorisation des autorités provinciales.

Des jeunes en colère ont manifesté depuis l’entrée de ces troupes de la Mission d’organisation des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo ( MONUSCO ), le soir de jeudi 12 mai 2022, à Mambasa. Depuis l’aérodrome de Mandima où un avion s’est posé avant que les personnes à son bord ne descendent, les jets de projectiles ont contraint les pilotes de repartir.

Depuis le matin de ce vendredi, les jeunes n’ont pas abandonné leur lutte. Dès les premières heures de la matinée, plusieurs barricades ont été placées dans les rues et avenues de Mambasa. Avant 12 heures, des policiers et militaires se sont ligués pour disperser les jeunes en colère qui commençaient déjà à s’apprendre aux installations du territoire.

Vue la dégradation de la situation, l’administrateur du territoire a convoqué la presse locale pour calmer les jeunes.

« Les troupes de la MONUSCO travaillent avec le gouvernement de la République. Je profite de l’occasion pour lancer un appel au calme et demande à tous les jeunes de garder le sens de responsabilité soutenue par l’action », a tenté de calmer le commissaire supérieur principal Jean-Baptiste.

En réaction, le porte-parole de la MONUSCO a tout de suite pensé à la manipulation des jeunes et à l’intoxication de celle-ci par des personnes mal intentionnées.

« La MONUSCO dit non à la manipulation et à l’intoxication de la population par certaines personnes mal intentionnées qui utilisent les jeunes et les réseaux sociaux pour propager les rumeurs. Nous sommes en RDC avec un mandat clair que nous a confié le conseil de sécurité. Ce mandat dit qu’on doit aider le gouvernement congolais à éradiquer les groupes armés », a rappelé Jean Tobi Okala.

A ce moment, les manifestations ont débouché sur le départ de la MONUSCO du territoire de Mambasa. Une information confirmée par le président du parlement des jeunes en territoire de Mambasa et le coordonnateur de la société civile, forces vives de Mambasa.

Jules César Katsipa 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.