Combats FARDC-M23 : les députés nationaux du Nord-Kivu appuient l’armée à hauteur de 100.000 USD

Une somme de 100.000 dollars américains a été remise aux  Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans le cadre d’appuyer leurs efforts contre les rebelles présumés du M23 et les combattants de l’Allied Democratic Forces (ADF). Avec cette contribution, les Députés nationaux du Nord-Kivu estiment donner leur part à la ration des unités qui sont au front.

Ce soutien est notifié dans une déclaration que les députés nationaux du Nord-Kivu ont rendue publique jeudi 26 mai 2022. Ce document est relatif à « L’agression de la République Démocratique du Congo sous couvert du M23 ».

Outre cette assistance pécuniaire, la déclaration des députés nationaux du Nord-Kivu fait aussi mention de leur appel à la population de se mobiliser derrière les FARDC afin de « bouter l’ennemi hors tu territoire national ». Face à la gravité de la situation sécuritaire, les élus nationaux du Nord-Kivu demandent, par ailleurs, au Gouvernement de saisir urgemment le Conseil de sécurité des Nations unies, le Conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine ainsi que différents mécanismes sous régionaux, aux fins de trouver des solutions qui s’imposent et déclarer le M23 comme groupe terroriste à l’instar de l’ADF.

Pendant ce temps, les députés nationaux du Nord-Kivu montrent que la ville de Goma et environs sont en détresse du fait de récentes attaques M23 « venus par la frontière Rwandaise. Cette situation aux conséquences socioéconomiques incalculables, selon les députés nationaux du Nord-Kivu, vient d’empêcher les élèves finalistes de certaines écoles du secondaire de passer leurs épreuves hors sessions 2022. « Autres effets sont des morts et des déplacements désordonnés des populations des territoires de Nyiragongo et Rutshuru », dénoncent les élus nationaux du Nord-Kivu.

Pour ces députés, l’urgence actuelle consiste en la restauration de la paix afin que le citoyen vivant à l’Est de la RDC vaque librement à ses activités quotidiennes.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.