Nord-Kivu : un commandant de l’armée congolaise tué par des Maï-Maï à Butembo

Des coups des balles ont été entendus l’après-midi de lundi 30 mai 2022 en ville de Butembo (Nord-Kivu) précisément en cellule Kavale du quartier Mukalangirwa en commune Vulamba. A la base, une attaque des Maï-Maï contre les militaires des Forces armées de la république Démocratique du Congo (FARDC) basés dans cette entité.

Selon des habitants de la place, des miliciens ont attaqué un commandant qui revenait du centre-ville. « Il roulait à moto avec un autre militaire. Ces miliciens se cachaient dans un champ des cannes à sucres. C’est de là qu’ils ont tiré sur les deux militaires tuant le commandant et blessant son compagnon », confient les sources de RADIOMOTO.NET.

Le fait s’est passé à près d’un kilomètre du camp militaire installé à Kavale. Alertés par le crépitement des balles tirées par les miliciens, d’autres militaires sont venus en secours. « A leur tour, ils ont tiré mais les auteurs de l’attaque étaient déjà partis. L’une de ces balles a atteint un taximan du parking Byasa », confient ces sources.

Ainsi, selon les habitants, le bilan est d’un commandant mort et deux blessés à savoir le militaire qui accompagnait son chef et un motard. Mais, selon le maire de Butembo, deux éléments FARDC ont été blessés lors de l’échange des tirs entre FARDC et miliciens lundi 30 mai. Le Commissaire Supérieur Principal Mowa Baeki Telly-Roger l’a dit aux journalistes à l’occasion de la présentation de présumés bandits au bureau de l’Etat-major PNC Butembo ce mardi 31 mai 2022.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.