Nord-Kivu : ce retour en kiosques du Journal Rafiki avec en sa Une « L’état de siège gagne des points, mais échoue » !

Le Journal Rafiki est de retour avec son 34e numéro. Cette parution couvrant la période du 25 mai au 25 juin 2022 titre en sa Une : « L’état de siège gagne des points, mais échoue ».

Dans le développement de ce titre, Rafiki montre que le bilan de la traque contre les assaillants, officiellement appelés « Allied democratic forces (ADF) », reste mitigé. Ont réussi avec grande distinction : zéro, ont réussi avec distinction : zéro, ont réussi avec grande distinction à titre posthume : deux : Lieutenant-générale Bahuma Ambamba Lucien et Général de Brigade Mamadou Moustapha, côte ce journal indépendant d’informations générales.

A Rafiki de poursuivre que rien n’a été fait de satisfaction et que tous les hommes engagés dans la traque des ADF sous le régime de l’état de siège ont été admis à la 2ième, 3ième, 4ième, 20ième… session. A côté d’eux, les déserteurs inconnus et les fictifs comme ajournés, des traitres et des supposés infiltrés qui ont échoué, proclame le 34ième numéro du journal Rafiki, évaluant les résultats de la traque des ADF en Ituri et à Beni pour la période de 2014 à 2022.

Dans ce nouveau numéro de Rafiki, l’on peut aussi décrocher des articles alléchants portants des titres suivants : « L’UPDF bombarde des ADF virtuels à Masanza », « Certains FARDC et des civils appuient les tueurs de Beni-Ituri ».

Le nouveau numéro de Rafiki est à obtenir dans ses points de vente au prix de 4.000 FC. On n’y rate pas « Mon Berger, Mon Boucher », le titre de son éditoriale critiquant et dressant les faits et événements macabres dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.