Butembo : plus de 25 parcelles menacées par des têtes d’érosion à Kalemire

Plus de vingt-cinq (25) parcelles sont en voie de disparition en cellule Lyambo du quartier Kalemire dans la commune Bulengera à Butembo (Nord-Kivu). RADIOMOTO.NET a réalisé ce constat sur le lieu, mardi 07 juin 2022. Les victimes plaident pour une assistance urgente.

Un phénomène qui impose le calvaire indescriptible à une trentaine de familles depuis 2015. Au départ, 11 parcelles étaient touchées. Les commentaires vont dans tous les sens au sujet de la cause de cette situation. Les uns pensent qu’il s’agit d’un marécage qui se défait chaque jour. D’autres n’hésitent pas à avancer des raisons mystérieuses pour justifier un éboulement d’une si grande ampleur.

Il y avait une parcelle tout juste à la rivière. C’était un éboulement de la terre qui avait commencé. Après plus de deux semaines, l’éboulement là a atteint la maison. Le propriétaire a alors changé l’endroit de la porte de sa maison vers le derrière de la maison, puisqu’elle venait d’être exposée. Quelques jours après, il était obligé de démolir la maison et était parti. Du jour au jour, les voisins avaient aussi déménagé puisque l’érosion venait aussi de les atteindre“, raconte cet habitant interrogé sur place.

Quelques autres habitants ont remercié les autorités de l’Eglise Catholique de la paroisse Lyambo qui ont organisé une messe sur place pour exprimer la proximité à l’égard des victimes de cette catastrophe naturelle.  “Il y a environ trois semaines que la messe avait été dite. Depuis ce jour, il y a un peu de calme”, lance notre interlocuteur.

Des habitants de cette cellule appellent les bonnes volontés à aider les familles en détresse. “Personne n’est venu pour aider. Seulement, certains qui viennent juste pour visiter et s’étonner. Voilà pourquoi nous appelons les bonnes volontés à nous venir en aide”, plaide ce citoyen.

Contacté, le chef de quartier Kalemire indique que les autorités ne sont pas en train de croiser les bras face à cette situation qui semble les dépasser pour l’instant. Kahindo Visiri Isaac raconte que l’endroit rongé par l’éboulement serait un déversoir d’un étang piscicole qui était dans cette cellule, à l’époque.

“Nous avons constaté qu’auparavant, là sur la montagne de Lyambo, il y avait un étang qui a un couloir au fond de la terre qui purge dans la vallée de Lyambo. Ce couloir-là qui existe du sommet de la montagne jusqu’à la vallée de Kivisire est ce qui cause l’éboulement de cette terre. Pendant que les gens de la cellule commençaient à se pointer du doigt disant qu’il y a des sorcières et sorciers qui causent cet éboulement, nous on demande à chacun de se mettre en ordre. Nous demandons aussi à nos députés de se démener”, a argumenté Visiri Isaac.

RADIOMOTO.NET constate que si rien n’est fait dans l’urgence, toute la sous-cellule Kivisire de la cellule Lyambo en commune Bulengera risque d’être effacée de la carte de la République Démocratique du Congo.

Georges Makeo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.