RDC – EXETAT : Le député national Kambere Thaddée désavoue les frais fixés par candidat au Nord-Kivu

Le député national Katembo Kambere Thaddée se révolte contre la fixation des frais de participation à l’Examen d’État à 130 000 Francs au Nord-Kivu. Cet élu du territoire de Lubero s’étonne de voir comment le Gouverneur de province peut décider d’un tel tarif dans une province confrontée aux nombreux défis de la guerre.

Ce parlementaire l’a fait savoir au cours d’une interview qu’il a accordée à RADIOMOTO.NET et RADIOELIMU.UOR-RDC.NET, ce lundi 26 février 2024. Cet élu du peuple montre que les frais fixés au Nord-Kivu sont élevés que ceux de toutes les autres provinces du pays.

Il amorce par  les chiffres de 2021 et 2022  qui montrent le Sud-Kivu, la Tshopo, le Kasaï Oriental, le Lomami avec moins des frais à payer pour la cause. En 2024, le constat est sans appel  quand on voit la ville-province de Kinshasa taxer aux finalistes 85 000 Francs Congolais.

« Voici que, en 2024, alors que la province est envahie par l’agression, on amène une autre forme d’agression. On demande aux enfants de payer 130 000 Fcs. Encore une fois, je suis tombé sur les chiffres de 2 provinces ; la Lomami  c’est 91 500 Fcs et la ville-province de Kinshasa où j’ai mon propre fils qui est en 6e année secondaire, nous ne sommes demandés qu’à  payer 85 000 Fcs… Injustice et manque de pitié ! On ne peut pas traiter le  Nord-Kivu comme si  c’était la  province la  plus stable du pays alors que la  situation actuelle ne fait que se dégrader davantage », dénonce cet élu du peuple joint au téléphone depuis Kinshasa.

« Boudez, chers parents ! »

Dans la foulée, l’Honorable Katembo Kambere Thaddée invite les parents à bouder le paiement de ces frais en attendant la décision du Ministre national de  l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique, EPST.

Ensuite, il exhorte les mêmes parents à se désolidariser des responsables de l’Association Nationale des Parents d’Elèves du Congo, ANAPECO Nord-Kivu II qui ont fait preuve d’une complicité avec ceux qui ont fixé ces frais.

« Je demande aux parents de dénoncer eux aussi comme les  élèves sont en train de dénoncer et les organisations citoyennes qui sont en train de se lever. Je demande aux parents du Nord-Kivu de refuser de payer  ces frais-là. Normalement, nous serions déjà dans une phase où il y aurait gratuité de participation aux Examens d’Etat  au Nord-Kivu à cause de la situation que nous traversons. Aux parents de démettre tous les responsables de l’Association des parents puisque, j’ai suivi un Président de  l’ANAPECO de Butembo qui, en intervenant, il dit ‘‘non, on n’a pas augmenté les frais mais c’est pour réajuster par rapport au taux du dollar’’. Ça, c’est une  honte ! Qu’on change cette équipe, ce sont des gens qui ont déjà passé des années là-bas.  Ils ont fait de  ça : comme une carrière,  ils ont des commissions, des rétrocommissions dans ces frais-là », se  révolte l’élu de Lubero.

Notons que l’honorable Katembo Kambere Thaddée a déjà écrit au Ministre de l’EPST pour dénoncer la fixation de 130 000 Fcs comme frais de participation à l’Examen d’État au Nord-Kivu. Il a écrit à ce membre du Gouvernement le jeudi 22 février 2024 en réservant copie notamment au Président de l’Assemblée nationale. Il promet un suivi rigoureux de la correspondance qu’il a envoyée au Ministre de l’EPST. En 2023, les frais de participation à l’Examen d’Etat au Nord-Kivu étaient fixés à 94.000 Francs congolais.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.