Lubero : entre indifférence du CAUB et insouciance des autorités, les habitants dénoncent l’insuffisance de l’eau potable à Musimba

L’insuffisance de l’eau potable dans la localité Musimba en groupement Buyora dans le territoire de Lubero inquiète au plus haut niveau la population de toute cette partie du Nord-Kivu. Ce, malgré le réseau de distribution d’eau construit par le CAUB. Les habitants ne savent plus à qui se confier entre les autorités politico-administratives et le Consortium de l’agriculture urbaine de Butembo (CAUB). 

Dans une enquête réalisée par RADIOMOTO.NET depuis le début du mois d’avril 2022, la population de Musimba déplore l’indifférence du CAUB et l’insouciance des autorités étatiques locales face à cette misère de la population.

Le président des forces-vives de Musimba reconnait que les habitants de certaines parties trouvent plus de l’eau dans leurs bornes fontaines. Paluku Musola Samuel doute de la bonne gestion par le CAUB des frais contribués mensuellement par la population pour l’amélioration du réseau.

Il partage l’inquiétude de la population « de voir l’eau du CAUB se retrouver chez les particuliers au détriment des bornes publiques ».

Le président des forces-vives propose deux solutions : l’organisation d’une rencontre entre la population et le CAUB et la recherche d’un autre fournisseur d’eau pour renforcer le réseau d’eau du CAUB.

« Le réseau d’eau appartient au CAUB parce que c’est lui l’initiateur. La population ne doit que tourner son regard vers le CAUB, pour autant que c’est le CAUB qui perçoit même de l’argent auprès de la population. Nous avons pensé qu’il soit organisée une rencontre entre la population et le CAUB afin de discuter si l’on ne peut pas trouver un autre bienfaiteur pour renforcer l’eau fournie par le CAUB et nous nous sommes déjà convenu pour cela. Une fois nous tombons sur un bienfaiteur, nous allons le conduire chez CAUB. L’objectif est d’avoir une bonne qualité de l’eau. C’est l’idée qui nous anime aujourd’hui », a-t-il fait savoir.

Face à cette misère de la population, le CAUB, initiateur du projet, reconnait l’insuffisance de l’eau potable sur son réseau de distribution. L’animateur du groupement en eau, hygiène et assainissement au CAUB explique cette situation est causée par les fuites d’eaux suite aux multiples pannes sur sa ligne principale.

Kamale Evariste appelle la population au calme. A la question de savoir comment l’eau destinée à la population est désormais distribuée chez les particuliers, cet agent du CAUB note que les particuliers dont on parle sont des structures d’intérêt social.

« Moi je dirai que s’il y a des particuliers, ce ne sont pas des particuliers physiques comme ils le passent. C’est plutôt des institutions à caractère social comme les Centres de santé, les hôpitaux, la paroisse, il y a les écoles de Musimba, à Ndando, à Kyambogho. Alors, moi je dirais que ce n’est pas à cause de ces gens qu’il y a carence de l’eau dans la localité de Musimba. C’est plutôt à fuites et de multiples pannes qui sont en train de se manifester sur le terrain. Au total, nous avons 150 mètres cubes pour le moment, comme la tuyauterie avait été posée en 2015 et ça fait longtemps qu’elle est là, les emboîtements sont en train de se détacher à cause de la pression qui a augmenté dans la tuyauterie. Quand il y a des fuites partout, nous sommes en train de nous démener pour la réparation », a-t-il expliqué.

Il est à noter que la population accuse le CAUB d’avoir utilisé l’eau de la population de Musimba comme son Activité génératrice des recettes (AGR). La plupart des habitants qui ont manifesté la semaine dernière jusqu’au bureau de localité souhaite que le CAUB remette la gestion de cette adduction d’eau entre les mains de la population, principale bénéficiaire.

Kakule Kilumbiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.