Rutshuru : la reprise des affrontements entre FARDC et M23 bloque les mouvements transfrontaliers entre la RDC et l’Ouganda

Des affrontements entre les militaires des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les combattants du Mouvement du 23 mars (M23) ont été signalés depuis 3 heures du matin de mercredi 27 avril, dans le groupement de Jomba, en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Ce mercredi, les mouvements transfrontaliers ont été suspendus entre la RDC et l’Ouganda au niveau de Bunagana.

Des détonations d’ armes lourdes et légères se sont fait entendre toute la journée de ce mercredi dans la zone de Bugusa, non loin de la paroisse catholique de Jomba. Des sources militaires contactées par RADIOMOTO.NET ont affirmé que l’armée y affronte les combattants du M23.

Une source indépendante en groupement de Jomba a confié que ce mercredi après-midi, les combats se poursuivaient à Kabiraro, plus ou moins 2 Km de la paroisse catholique de Jomba.

Les accrochages de ce mercredi ont impacté sur les mouvements transfrontaliers entre la RDC et l’Ouganda, au niveau de Bunagana. Selon le président du noyau de la Société civile en groupement de Jomba, Damien Sebusanane, les autorités ougandaises ont refusé aux congolais refugiés en Ouganda la traversée de la frontière.

« Seuls les administratifs congolais ont pu traverser la frontière pour qu’ils rejoignent leurs postes de travail », confie notre source.

Pour la société civile en groupement de Jomba, les raisons sécuritaires ne sont pas loin d’expliquer cette suspension des mouvements transfrontaliers. Son président explique que les autorités ougandaises auraient suspendu ce mouvement pour éviter que des civils ne deviennent des victimes collatérales des tirs croisés entre les militaires FARDC et les combattants du M23 ou encore qu’ils deviennent des victimes de la bousculade au moment du retour en Ouganda, « si jamais le champ des combats approchait Bunagana ».

Notez que de nombreux congolais réfugiés en Ouganda traversent quotidiennement la frontière congolaise, depuis le début de nouveaux affrontements entre les FARDC et les combattants du M23, le 27 mars dernier, pour chercher des vivres côté congolais.

Faustin Tawite

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.