RDC : la MONUSCO révèle que l’affaiblir c’est renforcer les forces négatives

La mission onusienne a réagi au dernier incident qui a vécu en ville de Beni (Nord-Kivu) dans l’Est de la République démocratique du Congo, le mardi 07 septembre 2022. Elle a ainsi dénoncé « l’attaque » contre son convoi, et qui s’est soldée par la mort d’un civil.

Dans un communiqué de presse parvenu à RADIOMOTO.NET ce mercredi 7 septembre 2022, la Mission d’organisation des Nations-Unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) estime que l’affaiblir « c’est renforcer les forces négatives ».

« La MONUSCO déplore l’attaque de son convoi, à Beni, mardi matin. De retour d’une patrouille, les Casques bleus, escortés par les FARDC, ont été assaillis par des manifestants à coup de jets de pierres. Des tirs de sommation ont permis de se frayer un chemin. Une personne a malheureusement perdu la vie. Une enquête conjointe avec les autorités congolaises permettra de déterminer les circonstances de ce décès regrettable. Les attaques contre les Casques bleus impactent négativement sur les appuis multiformes que ces derniers fournissent aux Forces de défense et de sécurité congolaise. Affaiblir la MONUSCO, c’est renforcer les forces négatives qu’elle combat avec ses partenaires congolais (FARDC et PNC) », écrit l’Organisation.

Mardi, une vive tension a vécu au centre-ville de Beni, aux heures d’avant-midi. Des jeunes se montrés hostiles au passage de la MONUSCO dans la région. Les casques bleus de l’ONU en provenance de Butembo, prenait la direction de Beni-Mavivi. Lors des altercations, ces derniers appuyés par l’armée congolaise ont recouru aux tirs de sommation en réponse aux jets de projectiles. Ce qui a conduit à la mort d’un civil parmi les protestataires.

Joël Kaseso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.