Nord-Kivu : un mort dans une incursion armée dans un quartier au sud de Butembo

Sortie sud de la ville commerciale de Butembo. Ph. RADIOMOTO.NET

Une personne est morte et une autre grièvement blessée dans une incursion des hommes armés au quartier Ngingi dans la commune Mususa, au sud de la ville de Butembo (Nord-Kivu). Les faits ont vécu la nuit de jeudi à ce vendredi 30 septembre 2022. Ce, dans différentes circonstances mais à la même heure et au même endroit.

Le drame remonte à 1h30 minutes. Les porteurs d’armes à feu et blanches ont assiégé la parcelle de Mumbere Mukanga Pacifique, où ils ont forcé la porte de la chambre du jeune garçon pour accéder à l’intérieur.

Munis des couteaux, ceux-ci ont alors poignardé Pacifque dans sa poitrine. C’est après qu’ils l’ont retiré de sa chambre jusque dans la parcelle voisine où ils l’ont blessé à plusieurs parties de son corps, l’abandonnant en demi-mort.

Pendant ce temps, les malfrats ont crépité des coups de feu pour se créer passage. Après le départ des bandits, les voisins ont secouru la victime jusqu’au centre de santé Kambuli dans le même quartier.

Les infirmiers de cette structure ont directement transféré la victime à Katwa où elle a été placée dans les soins intensifs.

A 6 heures de ce vendredi, c’est un corps sans souffle qui a été découvert à 20 mètres de la parcelle visitée par les bandits porteurs d’armes en feu et blanches. Alertés, les services de sécurité sont descendus sur le lieu pour mener les enquêtes.

Ici, le corps a été identifié à celui de Katembo Kavughe Bienvenu. Les enquêteurs ont constaté que la victime a essuyé de quatre balles dans sa hanche aux mêmes heures que l’opération se déroulait.

Le corps de ce jeune âgé de 22 ans a été levé du lieu sur ordre des enquêteurs jusqu’à la morgue de l’hôpital général de Katwa.

Ses parents qui se sont confiés à RADIOMOTO.NET ont indiqué avoir passé la soirée ensemble avec leur fils tué par balle.

« Nous avons été surpris d’apprendre la mauvaise nouvelle de la mort alors que nous avons soupé avec lui », s’est désolé le père biologique de la victime.

Le Chef adjoint du quartier Ngingi condamne cette incursion meurtrière. Katsuva Matina Reagan instruit les chefs des cellules et chefs de 10 maisons d’alerter sur tous mouvements suspects et ses administrés à la vigilance.

La personne morte sera inhumée ce samedi 30 septembre selon les sources familiales.

Léonce Muliwavyo  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.