Butembo : une vingtaine de militants de la LUCHA interpellés dans une marche contre l’insécurité dans l’Est

Une vingtaine (25 au total : ndlr) de militants de la Lutte pour le changement (LUCHA) section de Butembo (Nord-Kivu) ont été interpellés par la Police nationale congolaise (PNC), ce samedi 15 octobre 2022.

20 ont été interpellés alors qu’ils tentaient d’amorcer une manifestation dans les rues à partir de Cap-Kalimbute. Ils allaient manifester pour dénoncer l’occupation de Bunagana par le M23, réclamer la fin de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri et plaider pour la restauration de l’autorité de l’Etat à l’Est de la RDC.

Ces 20 ont été vite conduits au cachot de l’Agence Nationale de Renseignement (ANR) poste de Butembo-Lubero pour être entendus. 5 autres ont été interpelés quand ils souhaitaient apporter à leurs confrères détenus à l’ANR quelques choses à mettre sous la dent, a témoigné à RADIOMOTO.NET un militant de la LUCHA-Butembo, qui a échappé à l’intervention de la Police.

La PNC-Butembo a étouffé la manifestation de la LUCHA-Butembo relativement aux prescrits de l’état de siège interdisant toute manifestation publique pendant cette période exceptionnelle de sécurité au Nord-Kivu et en Ituri. Notons que ce qui a vécu à Butembo ce samedi 15 octobre 2022 est différent de ce que la LUCHA-Beni a réalisé, jeudi 13 Octobre 2022. Ce jour, les militants de la LUCHA-Beni sont descendus dans les rues pour la même cause. Mais la police les avaient accompagnés pacifiquement jusqu’à déposer leur mémorandum à la mairie de Butembo.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.