Butembo : des parents et autorités appelés à lutter contre l’exploitation abusive des enfants

Une illustration des écoliers déplacés de guerre qui ont reçu des fournitures scolaires de la part du Parlement d'enfants de Butembo-Lubero, ce mercredi 12 octobre 2022. Ph. Evariste Kasereka

Les parents et les autorités à tous les niveaux sont appelés à se lancer dans la lutte contre l’utilisation des enfants dans les travaux pouvant nuire à leur santé, sécurité, dignité et moralité. Cette invitation a été lancée par le Parlement d’Enfants (PARDE) de Butembo-Lubero, ce lundi 12 juin 2033. C’était à l’occasion de la journée internationale de lutte contre le travail des enfants.

Dans une déclaration lue devant la presse, Reagen Bangaghe, président de cette structure de protection des droits de l’enfant, a déploré l’utilisation des enfants dans des travaux qui ne les méritent pas.

« Cela se passe sous l’œil impuissant des autorités », dénonce-t-il.

Reagen Bangaghe cite notamment l’utilisation des enfants dans des maisons de tolérance, des groupes armés, la vente des drogues et dans d’autres travaux lourds.

Pour un avenir meilleur, le Parlement d’enfants de Butembo-Lubero recommande aux autorités et aux parents de prendre pour priorité la protection des enfants.

«Nous vous recommandons chères autorités du territoire de Lubero de prendre comme priorité l’élimination du travail des enfants dans les maisons de tolérance, dans la vente des stupéfiants et des boissons fortement alcoolisées ; et de mettre en place des mécanismes efficaces pour y parvenir », a-t-il vivement exhorté.    

C’est depuis 2002 que le monde célèbre cette journée dédiée à la lutte contre le travail des enfants. Pour 2023, cette journée a été placée sous le thème : « La justice sociale pour tous. Eliminons le travail des enfants ». 

Joëlle Mwenge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.