RDC : la CENCO choquée par l’assassinat de Chérubin Okende « à la veille des élections »

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) se dit consternée par l’assassinat tragique, dans les circonstances floues, de l’opposant politique et porte-parole du parti politique Ensemble pour la République de Moïse Katumbi. Il s’agit du député national Chérubin Okende Senga, assassiné le mercredi 12 juillet 2023.

Dans un communiqué de presse publié le jeudi 13 juillet 2023, la CENCO condamne sans réserve ce meurtre ignominieux et scrupuleux d’un opposant politique en cette période pré-électorale.

« Ce fait ‘intolérable et inadmissible’ risque d’exaspérer le climat politique à la veille des élections générales », pense la CENCO.

Le collège des évêques reste inquiet de constater que cet assassinat lâche et odieux, qui rappelle les circonstances de celui de l’activiste de droit de l’homme Floribert Chebeya, intervient à la suite des arrestations des membres de son regroupement politique et d’une série de violences verbales et physiques des fanatiques de certains partis politiques qui menacent la cohésion nationale et ne sont malheureusement pas interpellés par leurs leaders moins encore par la Justice.

Au même moment, la CENCO en appelle aux autorités congolaises, garantes de la cohésion nationale et de la sécurité des personnes et de leurs biens, de faire toute la lumière sur ce crime sauvage et sanglant, et de mettre la main sur Caïn l’assassin de Chérubin Okende pour que justice soit rendue.

A en croire le premier président de la Cour Constitutionnelle, Dieudonné Kamuleta, les investigations sont très avancées au niveau de son office. Selon le PG près la Cour de Cassation, le porte-parole d’Ensemble est tué par une balle. L’arme du crime a été trouvée dans son véhicule. Il précise que le premier suspect est aux arrêts et promet de communiquer sur la suite des enquêtes dans les jours à venir.

Kakule Kilumbiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.