RDC: au moins 16 ADF tués en un mois par les armées Congolaise et Ougandaise dans l’Est  

Au moins 16 terroristes des Forces démocratiques et alliées (ADF/MTM) ont été tués par les forces de la coalition FARDC-UPDF en un mois dans les zones sous l’emprise des groupes armés dans l’Est de la République démocratique du Congo. C’est ce que rapporte le porte-parole des opérations conjointes, le lieutenant-colonel Mak Hazukay.

Dans une dépêche parvenue à la presse ce jeudi 20 juillet 2023, ce cadre de l’armée note que depuis le 19 juin 2023, les forces de la coalition FARDC-UPDF ont intensifié les bombardements et les opérations de fouille et ratissage de la vallée de Mughalika et la zone frontalière de Kasindi.

C’est « avec missions principale de libérer tous les otages et de neutraliser tous les terroristes prioritairement les leaders ADF/MTM ».

Il s’agit, à en croire le lieutenant-colonel Mak Hazukay, des initiatives lancées après l’incursion des terroristes islamistes de l’ADF/ MTM à Mpondwe en Ouganda le 19 juin dernier. A part les terroristes tués, les armées ougandaise et congolaise annoncent avoir récupéré des armes et plusieurs effets militaires des mains des terroristes.

Au cours des mêmes opérations, elles ont libéré au moins 24 otages des mains des ADF.

Au début de la semaine en cours, la société civile de la coordination territoriale du territoire de Beni a remercié les forces conjointes FARDC-UPDF pour le travail fait dans la vallée de Mughalika.

En effet, ces deux forces ont annoncé avoir libéré au moins 14 personnes, ex otages des ADF lors des combats dans la vallée de Mughalika en chefferie de Bashu entre dimanche et lundi 17 juillet dernier.

Cette dernière, par le biais de son vice-président, Kakule Kirimba Richard, affirme aussi soutenir la mesure des mêmes forces, interdisant la population d’accéder à la zone tout le temps que dureront les opérations.

Visesa Louangel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.