Butembo : des exploitants dans des carrières et la Police des mines chez le maire pour assainir leur secteur  

Les exploitants dans des carrières en ville de Butembo doivent faire partie d’une coopérative pour exercer son travail. C’est l’une de décisions qui ressortent d’une assise tenue, ce mercredi 18 octobre 2023, dans la salle de réunion de l’hôtel de ville de Butembo. Les responsables des sites d’exploitation et la Police des mines étaient autour du maire pour mettre de l’ordre dans ce secteur.

Au cours de cette rencontre, les responsables de différentes coopératives œuvrant dans l’exploitation minière en ville de Butembo et environs, ont donné la situation générale de ce secteur.

Kasereka Wasekayo Alexis de la Coopérative des exploitants des carrières et des mines (COECAM) a démontré que le grand problème qui guette ce secteur est la mauvaise gestion de la chaîne de traçabilité. Ce qui implique une confusion dans la perception des taxes. D’une part, celles reconnues aux services de l’Etat et d’autre, celles des exploitants eux-mêmes.

« Nous avons déjà un problème saillant en ville de Butembo qui demande le concours de tout le monde. C’était le problème de gestion des acteurs dans la chaîne de traçabilité. Donc, des exploitants des matières, les transporteurs et les services de l’Etat. Alors, il y avait une confusion. Ils faisaient fouir les recettes de l’Etat, les recettes qui appartiendraient à l’exploitant », a-t-il démontré.

Au vu de cette situation, les participants à ces échanges ont, dans l’unanimité, décidé que tout achat se fera dans le site d’exploitation. La Coopérative gestionnaire du site livrera une facture à l’acheteur et lors du transport, le chauffeur exhibera la pièce aux contrôleurs étatiques.

Outre cette décision, c’est l’adhésion obligatoire de tous les exploitants dans des coopératives. Des décisions lues devant la presse par le chef du bureau Service d’assistance et d’encadrement de l’exploitation minière artisanale à petite échelle (SAEEMAP) au Grand Nord-Kivu.

« Tout approvisionnement des produits de carrières doivent doit s’effectuer dans les sites miniers auprès de la Coopérative qui en fixe le prix. Toute livraison effectuée par la Coopérative doit être couverte par une facture incluant toutes les taxes », a-t-il insisté.

Le maire policier de Butembo, le Commissaire supérieur principal, Mowa Baeki Telly Roger, a invité les participants à ces assises à plus de responsabilité dans l’application de ces mesures.

« Ce texte doit être signé. Soyons des responsables. Si nous les sommes, vous verrez que les choses iront mieux », a-t-il conscientisé.

Ils étaient plus de 50, les participants à ces échanges. Certains bourgmestres policiers, et les responsables de la police urbaine de mine de Butembo étaient également de la partie.

Glodi Mirembe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.