RDC : REDHO toujours préoccupé par l’insécurité sans précédent dans l’Est

Le Réseau pour les droits de l’homme (REDHO) regrette que les massacres, assassinats et meurtres deviennent le quotidien des enfants de l’Ituri, du Nord et Sud-Kivu, dans l’Est de la République démocratique du Congo. Il a exprimé cette préoccupation dans un communiqué de presse daté du 20 novembre 2023. C’est à l’occasion de la journée mondiale des droits de l’enfant.

L’organisation salue, avant tout, les différents textes légaux nationaux et internationaux protégeant les droits des enfants ainsi que la mesure de la gratuité de l’enseignement primaire dans les écoles publiques.

Cependant, la situation des enfants est préoccupante dans les trois provinces précitées, déplore REDHO. Nombreux enfants sont victimes de plusieurs abus et violations des droits humains dont le recrutement dans les groupes armés, l’exploitation sexuelle et économique.

L’autre violation dénoncée est l’utilisation des enfants dans les manifestations publiques surtout depuis le lancement des activités électorales.

L’organisation recommande à l’Etat congolais de fournir plus d’efforts dans la protection des enfants et aux parents de veiller sur la bonne éducation des enfants.

Stanley Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.