Beni : au moins 800 civils tués par des ADF en 2023 (Société civile)

Au moins 800 civils ont été massacrés en 2023 dans différentes attaques menées par les rebelles d’Allied democratic forces (ADF) en  territoire de Beni (Nord-Kivu). Ce décompte des morts a été livré ce jeudi 4 janvier 2024 par la coordination de la société civile du territoire de Beni. Son deuxième rapporteur qui s’en est exprimé, déplore la persistance de ces tueries et appelle à la pacification de la région durant ce nouvel an.

Ce sont plus de 400 attaques attribuées aux ADF qui ont été menées dans les coins et recoins du territoire de Beni l’année dernière, a fait savoir Phillip Bonané, deuxième rapporteur de la société civile locale.

Il se désole que l’an 2023 ait été une année catastrophique où plus de 800 personnes ont été tuées par les terroristes.

« L’entité a connu de nombreuses attaques. L’on a pu compter plus de 400 attaques ADF causant la mort à plus de 800 personnes civiles », a-t-il regretté.

Dans ce sens, cet  acteur de la société civile appelle les services de sécurité et les nouveaux élus à travailler sur la question sécuritaire pour que cette nouvelle année 2024, soit celle de Paix.

« Nous demandons à nos autorités de peser de tout leur poids pour restaurer la paix ici. Nous avons déjà un président réélu, de nouveaux députés… qu’ils renforcent en premier lieu la logistique de notre armée. Qu’ils les paient également bien afin que 2024 soit une année de Paix », a-t-il exhorté.

Il sied de signaler que les rebelles de l’ADF continuent d’inquiéter la population dans plusieurs entités des territoires de Beni, Irumu et Mambasa.

En territoire de Beni, c’est le secteur de Beni-Mbau qui semble être beaucoup plus visé ce dernier temps. Mercredi 03 janvier dernier, les ADF ont opéré dans la contrée de Moliso où l’on a déploré la mort d’une personne et plusieurs disparues.

Samy Kitha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.