Butembo/ECC : un spécialiste en théologie biblique appelle les pasteurs à se prévenir ‘‘des traumatismes qui peuvent déboucher sur des difficultés de leurs fidèles chrétiens’’

« Le serviteur de Dieu doit régulièrement se prévenir des traumatismes qui peuvent déboucher des lamentations, des blessures et des difficultés vitales que les fidèles leur présentent au quotidien ». C’est une exhortation de révérend pasteur Daniel, spécialiste en théologie biblique à l’Université chrétienne bilingue du Congo (UCBC-Beni). Il l’a émise au cours de son exposé pendant l’assemblée de capacitation des pasteurs de l’Eglise du Christ au Congo (ECC-Butembo).

Les travaux y relatifs ont eu lieu, ce mercredi 17 janvier 2024, dans le temple de la Communauté des églises de pentecôte en Afrique Centrale (CEPAC-Kavitero).

Le révérend pasteur Daniel a facilité le sujet intitulé : « La détraumatisation de soi et d’autrui, selon l’approche biblique ». Ce dernier a fait constater que plusieurs faits et phénomènes de société anormaux ont rendu trouble le quotidien du chrétien. Entre autres le suicide, les meurtres, le chômage, la crise économique, sécuritaire et autres handicaps.

Selon l’orateur, tout le monde est touché, y compris les ministres de Dieu. Le risque que courent les victimes, c’est le désespoir et le manque de confiance en Dieu.

Mais Pasteur Daniel a montré que guérir de tous ces maux est possible lorsque l’on se laisse guider par Dieu qui sauve de tout mal. Le premier médicament qu’il propose, c’est savoir exprimer ce dont on souffre pour être défoulé, déstressé et déchargé.

« Nous devons nous mobiliser pour guérir. Il y a des pasteurs qui ne veulent plus de partage pour se défouler et aider les autres. Ils deviennent solitaires. Quand ils échangent avec d’autres, ce peut être seulement lors d’une cérémonie de baptême, soit pour accuser les chrétiens et oublier qu’un tel accusateur joue le jeu de Satan. Nous devons être des gens qui apportent nos plaidoyers auprès de Dieu, des gens qui intercèdent comme Jésus. Nous devons manifester notre volonté de mettre fin aux malheurs. C’est cela notre mission, la source de la guérison et du pardon. Nous ne devons pas être des hypocrites », a-t-il conscientisé.  

Le président de l’ECC-Butembo salue la participation active des serviteurs de Dieu venus de différentes communautés pour ce ressourcement spirituel et psychologique.

Le pasteur Denis Kalipi espère des réactions positives de ses confrères face aux blessures que les chrétiens leur exposeront.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.