Beni : des pétroliers lèvent leur grève

Les opérateurs économiques du secteur pétrolier ont levé leur mouvement de grève décrété, le lundi 26 février 2024, en ville de Beni (Nord-Kivu). Un compromis a été trouvé entre eux et le Parquet de grande instance de Beni. C’était à l’issue de la réunion du comité urbain de sécurité tenue ce mardi.

Selon Luc Matchar, président de l’association des pétroliers de Beni, le prix du litre de carburant reste à 3.500 FC tel que fixé par les opérateurs économiques au lieu de 3.800 FC.  Il rassure que tous les dépôts de carburants et stations ont repris les activités depuis l’après-midi de ce mardi.

« Après des discussions avec les autorités de la ville, nous venons d’accepter de reprendre les activités avec un prix de 3500 FC à la pompe, comme c’était le cas bien avant. Après plusieurs analyses des réalités de l’Est, le comité urbain de sécurité a trouvé que ce prix est conforme », a-t-il déclaré.

Pour rappel, les opérateurs pétroliers avaient suspendu leurs activités pour décrier les mandats d’arrêt adressés contre certains d’entre eux accusés par le parquet, d’avoir violé la structure du prix de carburant.

Milan Kayenga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.