Beni : des tracasseries militaires déplorées sur l’axe routier Oicha-Mamove-Beu-Manyama

Les tracasseries multiformes sur la route des dessertes agricoles Oicha-Mamove-Beu-Manyama dénoncées par les victimes. Plusieurs barrières garnies des éléments des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et des agents des services spécialisés, ont été érigées sur les routes et pistes menant vers les champs des cultivateurs dans cette partie du territoire de Beni.

Ces derniers sont contraints de débourser des frais prohibés à tout passage, faute de quoi, ils se voient immobilisés pendant plusieurs heures.

Cette tracasserie a des répercussions sur les prix des denrées alimentaires sur le marché. En effet, les cultivateurs sont obligés de majorer les prix des vivres, pour combler le vide.

« Nous sommes tellement inquiets. Quand vous arrivez à la barrière, ils vous font payer. Et s’ils voient le cacao, là c’est très grave. Il faut payer, alors que vous venez de franchir une zone très dangereuse. Il y a deux barrières notamment celle de Mamove », a fustigé l’un des usagers de ce tronçon routier.

Il sied de noter que dans l’Est de la République démocratique du Congo, des tracasseries militaires sont récurrentes sur différentes routes. Des autorités compétentes promettent de s’y investir, mais ce problème est loin de finir.

Siku Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.