RDC : l’AVRP de Nzangi se dit ‘‘serein’’ malgré l’invalidation de l’un de ses députés à Goma

Le ministre national de l'Enseignement supérieur et université (ESU), Muhindo Nzangi Butondo, lors du lancement de son parti politique AVRP en date du 19 juillet 2022 à Kinshasa. Ph. Droit tiers

Le parti politique Action des volontaires pour la relève patriotique (AVRP) se dit serein malgré l’invalidation de son député Daniel Nzughundi de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu. C’est le Secrétaire général de ce parti qui l’a dit à RADIOMOTO.NET, ce vendredi 1ier mars 2024, soit au lendemain de l’annonce de la décision de la Cour d’appel de Goma.

Selon cette décision, Daniel Nzughundi doit laisser son siège au député provincial Elvis Mutiri à l’Assemblée provinciale.

Le secrétaire de l’AVRP, Jules Vayikehya, indique que ce que fait la Cour d’appel de Goma est un exercice constitutionnel. Il croit qu’une erreur s’est glissée dans l’instruction, celle considérant les voix de l’individu au détriment de celles de la liste.

« Je ne peux pas savoir. Chacun a ses raisons. Elvis Mutiri qui a 3700 voix, des voix individuelles supérieures à celles de notre candidat Daniel, ça ne serait pas une raison pour lui de se déporter en Justice parce que lui-même est de ceux qui ont voté la loi. Il sait que ses voix individuelles n’ont aucun sens, et ne sont pas placées dans le contexte de la liste », a-t-il déclaré.

Il rassure que son parti reste serein. L’AVRP va user des voies légales pour recouvrer ses droits, a-t-il insisté.

« Au niveau du parti, nous on estime qu’il y a eu une erreur matérielle. La Cour d’appel, les Juges peuvent se tromper. Je crois que c’est le cas en proclamant Elvis Mutiri en défaveur de Daniel Nzughundi. Dans ce cas, nous allons saisir la Cour elle-même de corriger cette erreur », a renchéri Jules Vayikehya.

Revenant sur une manifestation à Goma, Jules Vayikehya parle des électeurs de Nzughundi et non pas seulement les militants de l’AVRP. Il invite tous les volontaires au calme et rassure quant à la victoire.

Stanley Muhindo       

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.