Butembo : l’ISPRON appelle à voler à la rescousse de femmes déplacées de guerre

Masika Marie-Jeanne, secrétaire exécutive de l’Intégration sociale pour la promotion de nécessiteux (ISPRON)

Six jours nous séparent de la célébration de la journée des droits de la femme. En ville commerciale de Butembo, les femmes déplacées de guerre ne savent pas comment se tenir. D’où l’appel de la secrétaire exécutive de l’Intégration sociale pour la promotion de nécessiteux (ISPRON) à voler à leur rescousse.

Masika Marie-Jeanne a formulé cette exhortation lors d’une interview accordée à RADIOMOTO.NET ce samedi 2 mars 2024.

Selon la secrétaire de cette structure encadrant les déplacés de guerre, les années écoulées, à de moments comme ceux-ci, l’ISPRON accueillait déjà certaines personnes de bonne volonté dans le cadre de cette grande journée dédiée à la femme. C’est pourquoi, elle appelle les organisations féminines et autres bienfaiteurs à penser à ces déplacées.

« Je voudrai que toutes les associations féminines puissent songer à nos personnes déplacées qui souffrent. Au lieu d’aller prendre 5 bouteilles de bières, qu’on prenne une seule et qu’on réserve le reste aux nécessiteux », a-t-elle conscientisé.

Rappelons que le bureau de l’ISPRON encadre plusieurs centaines de femmes déplacées de guerre, venues de plusieurs villages des territoires de Beni et Lubero et même des provinces voisines du Nord-Kivu telle que l’Ituri.

Esther Vwiravwahali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.