Butembo : “Monde Juste” encadre des femmes déplacées de guerre

L’encadrement des femmes déplacées se porte bien à la cuisine mobile Monde Juste en ville de Butembo (Nord-Kivu). Ce mardi 05 février 2024, RADIOMOTO.NET a réalisé ce constat, en prélude de la journée internationale des droits de la femme.

Sur place, la responsable du restaurant, Kaswera Ngoange Joséphine, connue sous le nom de Maman Monde Juste, explique que l’encadrement des femmes déplacées de guerre est gratuit. L’objectif, à l’en croire, c’est d’appuyer la survie de ces femmes dans le besoin.

« J’ai toujours de la compassion avec tout le monde qui vient auprès de moi. Que ce soit des femmes ou des hommes déplacés, je vis avec eux ici. Et même avant la guerre, plusieurs femmes venaient travailler ici. Alors, j’ai pris ça dans le sens de l’apostolat afin d’aider notre pays mais aussi la ville de Butembo », a-t-elle déclaré.

Cette bienfaitrice sensibilise d’autres femmes comme elle à s’activer dans l’entraide mutuelle.

De leur côté, les femmes déplacées de guerre qui œuvrent à la cuisine mobile Monde Juste reconnaissent les bienfaits de l’encadrement dont elles sont bénéficiaires.

« (I) Maman Monde Juste m’a accueilli ici sans aucune condition. Elle ne m’a pas demandé de l’argent et il n’y a eu aucun problème. En tout cas, je peux dire que Maman Monde Juste est l’exemple de la Vierge Marie (II) Bien avant, on dormait à même le sol. Aujourd’hui, on commence à dormir sur des matelas. Maman Monde Juste a vu les besoins de chacun et elle nous a accueilli », ont-elles témoigné.

Elles sont plus de 100, ces femmes déplacées de guerre encadrées au restaurant (Salle : ndlr) Monde Juste.

Dany Mweusi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.