Butembo-Beni : les évêques de l’ASSEPB révoltés par la misère qu’endurent les congolais

Les membres de l’ASSEPB ont envoyé un message clair aux acteurs politiques, du moins ceux qui sont au pouvoir au sujet de la souffrance que traverse la population congolaise. Le dimanche 14 avril 2024 à l’esplanade de Tsakatsaka en ville de Butembo, les évêques ont égrainé un chapelet de maux qui rongent la vie des citoyens congolais.

C’est le secrétaire de l’ASSEPEB, l’abbé Kitumaini Jean-Marie, qui a lu le communiqué final devant l’assemblée chrétienne. A part l’insécurité, les membres de l’ASSEPB constatent l’abandon de la jeunesse, le monnayage de la justice qui pousse le peuple à l’application de la justice populaire, le non payement de salaire des agents de l’Etat.

En tout, les évêques ont fait savoir que l’insouciance du pouvoir public à l’égard des citoyens conduit à la rupture de la confiance entre les peuples et les autorités publiques.

« Nous constatons aussi les tracasseries persistantes des renseignements, des militaires et des parquets civils ; l’abandon de la jeunesse à elle-même, le non-paiement des salaires des agents publiques de l’Etat, la sous-traitance des services de l’Etat par les privés, la prévalence de la justice populaire, la rupture de confiance entre les civils et militaires… », ont-ils fait remarquer.

Au regard de toute cette souffrance, les membres de l’ASSEPB recommandent au Président de la République de mettre en place un gouvernement d’hommes honnêtes, qui devront répondre aux desideratas de la population.

« Nous recommandons au chef de l’Etat de mettre en place rapidement un gouvernement composé de personnes compétentes et honnêtes, qui va gérer les affaires publiques au profit du peuple », ont-ils recommandé.

Le message de l’ASSEPB est rendu public deux semaines après la nomination de Judith Tuluka au poste de premier ministre de la RDC.

Pendant ce temps, le peuple congolais reste impatient de connaitre la composition du gouvernement qui pourra, peut-être, corriger les insuffisances du gouvernement Sama Lukonde II, afin d’améliorer le social de la population.

Kakule Kilumbiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.