Butembo : la société civile appelle les députés provinciaux du Grand Nord-Kivu au bon sens lors du vote sénatorial

Les députés provinciaux ressortissants du Grand Nord-Kivu doivent user d’un bon sens lors du vote sénatorial pour que cette partie en proie à l’insécurité soit représentée dans la chambre haute du Parlement. Cette recommandation a été formulée, ce samedi 25 mai 2024, par le président de la société civile de Butembo. 

Le pasteur Mathe Saanane demande à ces élus provinciaux de ne pas refaire la même erreur de la mandature passée où la communauté Yira n’a eu aucun sénateur, alors qu’elle était majoritaire à l’Assemblée provinciale.

Le fait qu’il y a déjà plusieurs candidats sénateurs prouve en suffisance que les députés provinciaux ne s’entendent pas entre eux, déplore la société civile coordination urbaine de Butembo.

Le pasteur Mathe Saanane appelle ainsi les élus provinciaux du Grand Nord-Kivu de bien choisir les sénateurs en mettant en avant plan l’intérêt général.

« Nous appelons les députés ressortissants du Grand Nord-Kivu au bon sens. Ils peuvent user de leur influence pour que nous ayons un sénateur. Nous traversons une période critique. Nous ne devons pas manquer dans des salons de décisions », a-t-il recommandé.

Les élections sénatoriales au Nord-Kivu sont prévues pour ce dimanche 27 mai 2024. 34 candidatures ont été retenues, et jusque que maintenant 4 ont désisté.

Rosette Kamukehere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.