Butembo : des professionnels des médias catholiques édifiés sur l’usage rationnel des réseaux sociaux et l’IA

Les professionnels des médias catholiques de Butembo ont célébré la journée mondiale des communications sociales, ce dimanche 16 juin 2024. À l’occasion, ils ont conféré avec deux enseignants du domaine de la Communication et de l’information pour une capacitation professionnelle.

Dans ce cadre, ils ont suivi deux leçons : la première sur “les acteurs médiatiques face au numérique et réseaux sociaux”. La seconde a consisté à “l’intelligence artificielle va-t-elle tuer le journalisme ?”. C’est la salle du jubilé de l’Université de l’Assomption au Congo (U.A.C) qui a servi de cadre à cette séance d’échanges.

Les participants à cette journée sont des journalistes et correspondants de Radio Moto Butembo-Beni, Moto TV, de la Voix de l’Université Catholique de Graben (UCG) et de la Radiotélévision Marie Consolatrice des Afligés (RTMCA/Vuhira).

En leur faveur, le doctorant Maombi Mukomya, qui a exposé le premier sujet, a, cours d’une interview, restitué que la communauté a intérêt à faire confiance aux informations livrées par les journalistes, car selon lui, ces derniers font leur travail en fonction des principes et règles.

Ce doctorant en journalisme reconnait que les réseaux sociaux peuvent servir d’alertes et bases d’investigation chez les journalistes. D’où, le chercheur appelle les professionnels des médias à aller plus loin en se servant de ces outils de communication, en vue de bien informer les audiences.

Après cette conférence, une messe d’action de grâce, a mis fin à cette journée de réflexion.

Notons que la journée mondiale des communications sociales a été instituée en 1966 par le concile Vatican 2. L’objectif de cette journée est de faire connaitre la pastorale des médias de l’Église catholique et sensibiliser les fidèles à accompagner ces outils de communication dans leur mission.

Joëlle Mwenge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.