Butembo : des habitants qui ont fui les altercations samedi vers Komba, regagnent leurs domiciles

Après une journée surchauffée samedi à Butembo, du moins dans sa partie ouest, de suite des échauffourées entre forces de l’ordre avec certains manifestants anti-insécurité, la ville recouvre progressivement son calme. Certains habitants de l’ouest de la ville, vers Komba, qui ont fui les altercations de ce jour, ont commencé à rejoindre leurs logis, ce dimanche 16 juin 2024.

Ils avaient fui les heurts occasionnés par les manifestants qui réclamaient la cessation des massacres et contestaient le passage, à Butembo, des casques bleus de la MONUSCO, vers l’ouest du territoire de Lubero.

Ces habitants des cellules Komba, Vulamba, Mathembe et environs déplorent la situation qui est arrivée. Ils plaident auprès des autorités pour prévenir les désagréments similaires à ceux enregistrés, le samedi 15 juin 2024.

“Vraiment ici chez nous à Vulamba, ça ne marche pas. Nous avons la peur au cœur. Nous avons passé la journée en dehors de chez nous. Toute cette nuit, il y a eu des crépitements des balles. En tout cas, nous avons la peur au ventre. Ce n’était pas le matin, c’était vers 11 h 30. Nous avons entendu des coups de feu vers Mathembe. Selon les ont dits, ils disent qu’ils faisaient des tirs d’essai. Les militaires ont reçu de nouvelles armes. Alors, dit-on, qu’ils faisaient l’essai. Mais, ils ne nous ont pas avertis avant de faire ça”, a-t-il déclaré.

Il sied de noter que des retentissements des coups de feu ont été, de nouveau, entendus à l’ouest de Butembo, ce dimanche 16 juin 2024. Rien n’est encore clair par rapport à la raison de ces coups de feu.

Pendant ce temps, les habitants de l’ouest de Butembo témoignent de la sortie des véhicules de la MONUSCO de leur milieu de vie naturel.

Dany Mweusi 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.