Lubero : des activités paralysées sur l’axe Masereka-Kipese suite à une altercation entre ‘‘population’’ et ‘‘Wazalendo’’

Les activités socioéconomiques sont restées paralysées, ce mercredi 19 juin, à Munyakondomi et Vivatama sur l’axe routier Masereka-Kipese dans la partie Nord-Est du territoire de Lubero. Des blessés y ont d’ailleurs été enregistrés suite aux incompréhensions entre la population et les jeunes Wazalendo.

Tout est parti de la présence d’éléments Wazalendo dans la zone depuis la veille. Voulant imposer la construction et l’installation de leur position par la population à Kamunimba/Vivatama, où ils ont d’ailleurs passé la nuit, ces combattants de l’UPLC se sont retrouvés devant une résistance farouche.

En effet, les habitants de Munyakondomi/Vivatama et environs ainsi que leurs chefs capitas et les animateurs de la société civile se sont rassemblés au centre de Munyakondomi pour une décision commune.

Ont aussi participé à ce meeting populaire, les commandants dudit groupe Wazalendo qui ont expliqué à la foule immense que leur décision de s’installer à Kamunimba/Vivatama s’inscrit dans le cadre de sécuriser la population et ses biens contre le M23 et l’ADF.

Désorientés par des propos et cris de désaveu de la part des habitants, les commandants Wazalendo, dont l’un dit venir fraîchement de Rutshuru aux fronts contre les M23, ont dit comprendre l’émotion de la population à qui ils ont promis de transmettre rapport à la hiérarchie.

Parmi les incidents du meeting populaire, 3 blessés, dont un civil par balle et deux combattants par coups de boxe et de pieds.

Dans cette incompréhension, la population a ravi l’arme à feu d’un garde du corps.

Déjà le matin de ce mercredi, près de là où ces Wazalendo ont passé la nuit à Kamunimba, une barrière a déjà été érigée. Là-bas, les résistants percevaient de l’argent auprès des conducteurs des motos. Ils ont aussi sillonné porte-à-porte à la recherche des vivres.

Barackaste Mukohe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.