BENI : 29 otages relaxés par leurs ravisseurs en l’espace de deux jours

 Vingt-neuf otages ont été  libérés par les rebelles présumés de l’ADF en deux vagues en  l’espace de 24 heures en Territoire de Beni. Ils ont regagné leurs familles, ce mardi 28 mai 2019, après près de cinq jours en captivité. Ils ont servi de porte-bagages lors de l’incursion des assaillants jeudi dernier à CHANICHANI. Un assaut ayant été revendiqué par le groupe État Islamique, dont le Gouvernement, par le biais des FARDC, reconnait l’activisme à Beni depuis l’avènement des massacres des civils.

Selon la société civile en groupement Bambuba-Kisiski, les 22 otages ont été vomis par les rebelles présumés ADF à hauteur Maisafi sur la route Eringeti Kainama en territoire de Beni. De là, la PNC les a récupérés pour les acheminer ce mardi matin à Eringeti.

C’est au total 6 hommes, 5 femmes et une fillette qui ont retrouvé les leurs. Ils ont été relâchés après avoir déposé des bagages des rebelles à Makoyomvo. Parmi les personnes relâchées figure un habitant de Chabi en Ituri qui avait été kidnappé par ces islamistes lors de leur récente incursion dans cette partie. Bravo MUHINDO, président de la société civile en groupement Bambuba Kisiki les a rencontrés.

« Nous avons constaté, tous les enfants, les mineurs sont restés entre les mains des ADF. C’est pourquoi nous voulons qu’il y ait des opérations de grande envergure lancées par l’armée nationale en collaboration avec le président et son gouvernement, enfin que notre région soit parmi les zones sécurisées », a-t-il plaidé.

Ces ex-otages en provenance du village Samboko, Chanichani et environs sont venus très fatigués après 3 jours de marche dans la brousse.

En dernières nouvelles nous apprenons que 7 autres civils viennent d’être relâchés par ces rebelles cet après midi pour faire 29 relâchés en l’espace de deux jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *