Nord-Kivu : un débat houleux à la COFEDEC sur l’échec de l’opposition au gouvernorat

Gouverneur de la Province du Nord-Kivu, NZANZU KASIVITA Carly

L’élection du Gouverneur au Nord-Kivu continue de faire parler les acteurs politiques de la province. La Convention des Fédéralistes pour la Démocratie Chrétienne, COFEDEC, a analysé la façon dont le processus y relatif a fait agir certains de ses membres.

Si l’opposition n’a pas remporté l’élection du Gouverneur de Province, c’est suite à une trahison et à la corruption de quelques députés de la COFEDEC, dénonce Michel MOKARIA, président des Associations Katumbistes au Nord-Kivu et membre de COFEDEC.

« Vous avez été avec nous lors du démarrage des pourparlers avec les candidats. On nous avait fait voir que nous voulons voir nos 24 voix dans l’urne. Et malheureusement nous n’avons constaté que 20. Donc il ya 4 voix qui se sont volatilisés. En  contactant nos députés, il s’avérait que ce sont nos amis de COFEDEC qui ont trahi, et ça nous déplorons. Et je vous dis, jusque là nous sommes en train de réunir toutes les preuves ; mais en discutant avec nos députés, la plupart de ces collègues prouvent que ces amis de l’AMK ou de la COFEDEC ont été corrompus. C’est eux qui ont trahi », a-t-il dénoncé.

Prince KIYANA, un élu de WALIKALE pour le compte de la COFEDEC, défend que son parti politique ne peut pas tremper dans de tels antivaleurs. Il demande à l’accusateur d’apporter des preuves à ce sujet qui frise, selon lui, une manipulation d’argument.

« A la COFEDEC, au groupement ANK, nous avons 5 députés provinciaux. On n’est pas 4. Le 5ième a voté pour qui, si c’est la COFEDEC qui a voté pour FCC ? Mais aussi il y a un principe de droit qui dit en Latin : Actor incumpit probatio. Donc, il revient à celui qui allègue le fait d’en apporter la preuve. Donc, je ne voudrais pas polémiquer autour de la question. J’attendrai que l’on nous amène la preuve de corruption. C’est seulement après qu’on peut développer un débat. Surtout que la corruption est une infraction en droit congolais », a insinué Prince KIYANA.

Notons que c’est l’honorable NZANZU KASIVITA Carly qui a été élu Gouverneur du Nord-Kivu, jeudi 30 mai 2019, avec 28 voix sur les 48 possibles. NZANZU KASIVITA Carly estdu Front Commun pour le Congo. Les deux candidats de LAMUKA avaient lamentablement échoué : L’honorable NZANGI BUTONDO avec 11 voix et l’honorable Eric KAMAVU avec 9 autres. Le candidat indépendant Théobald BINAMUNGU avait récolté zéro voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *