Butembo-Lubero : le site réservé pour recevoir les déchets désormais situé en localité de VICHINDWE

Les dépotoirs de MALENDE et l’abattoir public ne sont pas les endroits appropriés pour recevoir les immondices. Le site réservé pour recevoir les déchets est désarmais situé en localité de VICHINDWE dans le territoire de Lubero, comme ont convenu les partenaires de l’environnement à Butembo.

C’était à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement ce mercredi  5 juin 2019. Le thème retenu au niveau international est «  La pollution de l’air ». A l’occasion, le service de l’environnement, conservation de la nature et développement durable de la mairie de Butembo en collaboration avec certaines organisations intervenant dans le secteur de l’environnement  ont  réfléchis sur la gestion des déchets au niveau local.


Les déchets dans l’espace environnant l’abattoir public à Butembo

Après une conférence dans la grande salle de la mairie de Butembo, les participants ont effectué une descente au dépotoir de déchets  des matières fécales à MALENDE. Ils sont aussi partis visiter à l’abattoir public où sont cantonnés les déchets ces derniers temps pour barrer,  limiter les érosions menaçant cet espace public. KAVIRA MWENGE SYALI Gentille agent à la brigade d’assainissement encourage la bonne gestion de déchets pour limiter la pollution de l’air.

« Par rapport à la gestion des déchets, nous devrions normalement passer au tri. Nous séparons les biodégradables des non-biodégradables. Maintenant les biodégradables pourront nous aider à faire le compostage et les non-biodégradables, comme nous voyons au niveau de Kambali l’UAC qui essaie d’utiliser quelques non-biodégradables pour en faire des pavés, cela peut nous aider ; et pour le reste on peut passer à l’incinération », a-t-elle sensibilisé.

Le site réservé pour recevoir les déchets est désarmais situé en localité de VICHINDWE dans le territoire de Lubero, comme ont convenu le service de l’environnement, conservation de la nature et développement durable de la mairie de Butembo en collaboration avec certaines organisations intervenant dans le secteur de l’environnement.

Parlant de la question de la pollution de l’air dans la ville, KAVIRA MWENGE SYALI Gentille pense que la menace n’est pas du tout forte à Butembo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *