Butembo : le prix du sac de pomme de terre hausse de près de 30 000 fcs  

Hausse de prix de la pomme de terre à Butembo. Radio Moto Butembo-Beni a fait ce constat avant et après la fête de Noel. Un sac de pomme de terre qui se négociait autour de 50 à 60 mille francs congolais s’obtient à un prix variant entre 80 à 100 mille francs congolais chez les grossistes. Les axes principaux qui approvisionnent Butembo en produits vivriers seraient  dans un état de délabrement très avancé.  L’attributaire de la route Butembo-Kanyabayonga demande pardon. 

Chez les détaillants, un seau de pomme de terre qui coûtait 10 mille Francs Congolais s’achète à un double prix. Le mauvais état des routes de dessertes agricoles pendant la période pluvieuse actuelle est à la base de la rareté de la pomme de terre à Butembo, déclarent ceux qui commercent cette denrée.

KATEMBO KASAYI, président de la Coopérative de Dépositaires et d’Écoulement des Produits Vivriers en ville de Butembo,  COODEPROVI,  indique que les axes principaux qui approvisionnent Butembo en produit vivriers se trouvent dans un état de délabrement très avancé. Cette situation bloque plusieurs véhicules en cours de route, explique notre source.

« Les axes qui approvisionnent la ville de Butembo en pommes de terre, c’est Masereka, Kipese qui normalement la grande quantité et Kitsumbiro. Nous sommes en train de lancer plusieurs fois des mémo au niveau du gouvernorat », a-t-il mentionné.

Nous avons abordé, ce samedi 28 décembre 2019, un chauffeur qui revenait juste de Kipese pour Butembo avec un lot de pommes de terre. Il a témoigné d’un calvaire vécu sur la route qu’il a parcourue. Un véhicule réalise difficilement trois jours en route pour atteindre Butembo. Ce chauffeur analyse que ce tronçon routier est dans cet état, faute de souci pour son attributaire de la réhabiliter.

Le tronçon routier Butembo-Kanyabayonga est aussi en délabrement, alertent d’autres chauffeurs qui appellent à la réhabilitation des routes de dessertes agricoles.

L’attributaire de la route Butembo-Kanyabayonga demande pardon

En réaction, l’attributaire de la route Butembo-Kanyabayonga demande pardon à toute la  population et aux usagers de cet axe routier. Il fait savoir que l’état actuel de cette voie est ainsi réel, faute de moyens de réparation quotidienne. KATEMBO KABUYAYA DOMI accuse les catastrophes naturelles, telles les pluies et les éboulements de terre comme facteurs de l’impraticabilité des routes des dessertes agricoles. Il appelle  le gouvernement à prendre ses dispositions pour que ces routes soient aménagées et les usagers au calme.

« Le peu que nous percevons sur le poste du péage ne peut pas répondre au problème de la route. Ce n’est pas une route de dessertes agricoles. C’est une route d’intérêt national. Vous pouvez mettre la boue le matin, et un véhicule qui transporte 150 tonnes du ciment passe. Il va créer de raille », s’est-il désolé.

L’attributaire de la route Butembo-Kanyabayonga promet de commencer les travaux de réhabilitation du tronçon routier sous sa responsabilité à partir de ce dimanche 29 décembre 2019. Dans 2 semaines, le tronçon sera praticable, assure cet attributaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *